Château de Commune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Commune
Image illustrative de l'article Château de Commune
Château de Commune
Début construction XIIIe siècle
Destination actuelle propriété privée
Protection  Inscrit MH (2002)
Coordonnées 46° 30′ 24″ nord, 4° 19′ 15″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Commune Martigny-le-Comte

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château de Commune

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Commune

Le château de Commune est situé sur la commune de Martigny-le-Comte en Saône-et-Loire, au hameau de Commune.

Description[modifier | modifier le code]

Il ne subsiste du château que son enceinte qui forme un quadrilatère irrégulier, cantonné de trois tours rondes beaucoup plus hautes que les courtines et d'une tour carrée qui fut sans doute le donjon. L'ensemble, vraisemblablement bâti au XIIIe siècle, était autrefois entouré de fossés aujourd'hui comblés.

Le château, propriété privée, ne se visite pas. Depuis 2002, le château ainsi que le colombier, les fossés et l'ensemble du terrain sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail.
  2. Notice no PA71000033, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Dans un article consacré au château Nadège Fayolle expose et reprend la thèse d'Alain Guerreau qui pense que le château a été la résidence du dernier fils de Saint-Louis, Robert de Clermont, Le château de Communes en charollais ː un plan carré cantonné du début du xvıe siècle in Chastels et maisons fortes en Bourgogne, actes des journées de castellologie de bourgogne 1999-2007 II-2008

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La tour du Bost, de J.-G. BULLIOT, dans Mémoires de la Société éduenne tomes 28,29,31 et 33 (disponibles sur le site gallica de la BNF)

Voir aussi[modifier | modifier le code]