Château de Commarin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Commarin
Image illustrative de l'article Château de Commarin
Le château de Commarin vu depuis l'entrée principale
Période ou style Classique
Type Château
Début construction XIVe siècle
Fin construction XVIIe siècle XVIIIe siècle
Propriétaire initial Famille de Commarin[1]
Destination initiale Château fort
Propriétaire actuel Bertrand de Vogüé
Protection Logo monument historique Classé MH (1949)[2]
Site web http://www.commarin.com/
Coordonnées 47° 15′ 19″ nord, 4° 38′ 55″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Bourgogne-Franche-Comté Drapeau de la Bourgogne
Subdivision administrative Côte-d'Or
Localité Commarin

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château de Commarin

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Commarin

Le château de Commarin se situe à proximité de Châteauneuf, en Côte-d'Or, en Bourgogne-Franche-Comté et à 40 km à l’ouest de Dijon. Le château actuel a été reconstruit aux XVIIe siècle et XVIIIe siècle en conservant les douves et les deux tours rondes d'un premier château du XIVe siècle[2].

Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la première moitié du une maison forte est construite à l'emplacement d'une villa romaine. Ce bâtiment est transformé en château fort au XIVe siècle. De cette époque qui a laissé l’organisation générale de l’édifice, subsistent deux larges tours circulaires ainsi qu’une chapelle englobée maintenant dans l’aile Est.

Le château de Commarin fut en grande partie reconstruit entre 1702 et 1713 (corps de logis principal et l'aile Ouest, destruction des tours du côté Sud et suppression des enceintes et des fortifications afin de dégagée la vue) par Charles II de Vienne (1656-1744) et son épouse Anne de Chastellux (1672-1744)[1].

Leur fille, Marie-Judith de Vienne (1699-1781), marié à Joseph-François de Damas d’Antigny (1699-1737) se chargea ensuite de l'embellissement et de la décoration intérieur du château et fit pour cela appel à l'entrepreneur dijonnais Edme Nicolas Machureau[1].

Le château de Commarin qui a échappé aux guerres et aux pillages de la Révolution, n'a jamais été vendu et, par alliances successives, il est resté à travers différentes familles dans la descendance de la famille de Commarin à l'origine du bâtiment initial.

Architecture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Vue de l'aile ouest

Le château de Commarin est un bâtiment régulier et relativement symétrique à inspiration classique. Le corps de logis central au fronton richement décoré est flanqué de deux ailes (aile Louis XIII à l’Est et aile Louis XIV à l’Ouest) terminées chacune par une grosse tour ronde du XIVe siècle. Une écurie prolonge l’aile Louis XIII. L’ensemble est ceint par de larges douves prolongées de deux pièces d’eau et entouré d’un parc à l’anglaise de cinq hectares avec de beaux communs et de larges perspectives.

Outre ses qualités architecturales, le château de Commarin est remarquable pour le mobilier et la richesse des décorations intérieures des XVIIe et XVIIIe siècles, témoignant des différentes familles qui l'ont habité. Une collection unique de tapisseries héraldiques et alchimiques familiales du XVIe siècle est également présentée.

Propriétaires successifs[modifier | modifier le code]

Famille de Commarin (XIIIe siècle-1346)

Durant la première moitié du XIIIe siècle une maison forte est construite puis passe de main en main au sein de cette même famille. Au peut supposer que le domaine fut conservé par les enfants mâles de la famille puisque le dernier héritier direct Pierre de Commarin mourut en 1346 sans héritier[1].

Famille de Cortiambles (1346-1419)

Hérité par Jean Ier de Cortiambles, fils d’Henri de Cortiambles, qui avait épousé la dernière héritière de la famille des Commarin[1].

Famille de Jaucourt de Dinteville (1419-1499)

Agnès de Cortiamble apporta Commarin à la famille de Jaucourt de Dinteville, par son mariage en 1419 avec Jean III de Jaucourt de Dinteville[1].

Famille de Vienne (1499-1725)

Bénigne de Dinteville apporta Commarin à la famille de Vienne par son mariage en 1499 avec Girard de Vienne, seigneur de Ruffey[1].

Famille de Damas d'Antigny (1725-1802)

Marie-Judith de Vienne (1699-1781) apporta Commarin à la famille de Damas d’Antigny, par son mariage en 1725 avec Joseph-François de Damas, marquis d'Antigny, (1699-1737)[1].

Famille de Vogüé (depuis 1802)

Adélaïde Louise Zéphirine de Damas (1784-1838) apporta Commarin à la famille de Vogüé, par son mariage en 1802 avec François Elzéar comte de Vogüé (1781-1807)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]