Château de Coatfrec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Coatfrec
Image illustrative de l’article Château de Coatfrec
Château de Coatfrec
Nom local ou Coetfrec, Coëtfrec, Coatfrecq, Coëffret, Coatfrech…
Période ou style Médiéval
Type Château-fort
Début construction 1462
Propriétaire initial Guillaume de Penhoët
Destination actuelle privé
Protection Inscrit MH (1927)
Coordonnées 48° 42′ 32″ nord, 3° 25′ 20″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Bretagne
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Commune Ploubezre
Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor
(Voir situation sur carte : Côtes-d'Armor)
Château de Coatfrec
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Coatfrec

Le château de Coatfrec est situé sur la commune de Ploubezre dans le département des Côtes-d'Armor, au sud de Lannion, sur la rive gauche du Léguer. Au Moyen Âge, le château sert à défendre le pays accessible depuis le Léguer[1] de même que les châteaux de Tonquédec en amont sur la rive droite et Runefau détruit en 1525.

Le château aujourd'hui en travaux, n’est pas ouvert au public, sauf événement exceptionnel (comme les journées du patrimoine 2013).

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1330 — C'est lors du procès en canonisation de saint Yves, que l'on trouve la première mention connue de Coatfrec, avec le témoin “Johannes de Croyfrooc”[2]
  • XIVe-XVe siècle — Un logis-porche est édifié dont on ne retrouve que peu de restes aujourd'hui[2].
  • environ en 1440 Le château appartient à la famille de Coëtgoureden qui apporte le bien à la famille de Kerrimel par un mariage. La famille de Coëtgoureden est à l'origine des premières fondations du logis.
  • 1451 — Le Guillaume de Penhoet sieur de Kerimel & Coetfrec est fait banneret par le duc Pierre II[3].
  • 1462 — Construction du château de Coatfrec dans sa forme actuelle, sur ordre du duc François II qui ordonne aux nobles « ayans chasteaux et forteresses de les repparer et fortiffier »[1].
  • 1590 — Claude de Kerguezay, seigneur de Kergomar, y a établi une garnison pour le pouvoir royal, contre la Ligue. Il fait raser les bâtiments de la ferme, les fossés du parc adjacent et meuble le château sommairement.
  • 1592 — Le François de Goësbriand, prend le commandement du château à la suite de Jonathas de Kergariou-Kerahel.
  • 1592 — Prise du château par Guy Éder de La Fontenelle ligueur et brigand, château livré par son prédécesseur en remise de dette.
  • 1592 — Les États de Bretagne, fidèles au roi de France, ordonnent de le démolir (arrêt du Parlement de )[2]
  • 1593 — Au printemps, le château est assiégé et repris par Kergomard aidé des capitaines de l’armée royale, tels que Molac et Sourdéac, puis il est démoli.
  • Les restes du château passent dans la famille du Parc de Locmaria puis aux Le Pelletier de Rosanbo jusqu'en 1912 au moins[1].
  • 1927 — Le château est inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du [4]

Plan du château[modifier | modifier le code]

  • La compréhension du plan du château évolue depuis la première description de 1837[5]. Les derniers dégagements réalisés ont permis de prouver l’existence de la tour d’angle au sud, mettre au jour un escalier près des restes du logis-porche[6] (au nord).
Plan du château en 1912 par La Barre de Nanteuil

Le château est entouré d’une butte de terre le protégeant de l’artillerie.

Une numérisation 3D du château a été réalisée qui a permis d’élaborer un plan de l’état actuel des ruines[7],[8].

Galerie[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Alfred de La Barre de Nanteuil, Le Château de Coëtfrec, Bulletin monumental, 1912
  2. a b et c CNPNO - Conservatoire numérique du Patrimoine archéologique de l'Ouest, Le château de Coatfrec - Projet archéologique
  3. Pierre Hyacinthe Morice, Charles Taillandier, Mémoires pour servir de preuves à l'histoire ecclésiastique et…, Volume 2 [1] Parlement général, ou Estats de Vannes en 1451. .... Le Mardy 25. Jour de May ensuivant le Duc en ses majesté & habit Royal comparut en son Parlement general accompaigné de Monsieur le Comte de Richemont Connestable de France son oncle, & des Prelats, Barons, Bannerets, Chevaliers, Escuiers & autres Seigneurs.... Le Vend. 18, jour de Juin fut publiée une lettre de création & institution de Banneret pour Guillaume de Penhoet Sieur de Kerimel & de Coetfret o pouvoir d'une justice à quatre pots, selon le contenu en ladite lettre.
  4. Notice no PA00089468, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. Antiquités de la Bretagne, Côtes-du-Nord, Château de Coatfrec, par le Chevallier de Fréminville, Brest, 1837, in-8°, p. 39
  6. Jean-Éric Germain, Jean-Yves Le Moing, Julien Le Rumeur, Le Château de Coatfrec à Ploubezre, dans Association bretonne, tome CXIV, 2005, p. 307-316
  7. À Ploubezre, Coatfrec scanné en 3D, article du Trégor, 30/05/2012
  8. Ce week-end, le château de Coatfrec en rénovation se dévoile, article de Ouest-France, 12/09/2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Jean-Baptiste Barreau, Yann Bernard, Quentin Petit, Laurent Beuchet, Emilien Petit, Volker Platen, Ronan Gaugne, Julien Le Rumeur and Valérie Gouranton : Combination of 3D Scanning, Modeling and Analyzing Methods around the Castle of Coatfrec Reconstitution hal : article sur la numérisation des ruines et donnant une reconstitution du château.
  • Chateau.over-blog, un regard intéressant sur le château mais quelques publicités.