Château de Clavières (Le Bignon-du-Maine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Clavières
Image illustrative de l’article Château de Clavières (Le Bignon-du-Maine)
Sanatorium de Clavières pendant la guerre de 1914-1918.
Période ou style XIXe siècle
Type Château
Début construction XIXe siècle
Fin construction XIXe siècle
Propriétaire initial Louis Guays des Touches
Destination initiale Résidence
Propriétaire actuel Centre hospitalier de Laval
Destination actuelle Centre médical (fermé)
Coordonnées 47° 56′ 22″ nord, 0° 38′ 42″ ouest
Pays France
Région historique Maine
Département Mayenne
Commune Le Bignon-du-Maine
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Clavières
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
(Voir situation sur carte : Mayenne)
Château de Clavières

Le château de Clavières est situé dans la commune du Bignon-du-Maine, située dans le département de la Mayenne, en région Pays de la Loire, en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le domaine de Clavières[1] est acquis en 1833 par Louis Guays des Touches, juge à Laval[2], marié en 1827 à Reine Blanche Bucher de Chauvigné (1803-1868), il y construit un château avec une chapelle.

Son fils Auguste Guays des Touches (1828-1874)[3], légua par testament en 1874 son château de Clavières au séminaire de Laval, à la condition qu'une messe quotidienne soit célébrée dans la chapelle où se trouve sa sépulture et celles de ses parents[3].

Les frères de Saint-Laurent-sur-Sèvre acceptèrent en 1875 la proposition d'y établir un noviciat, le château devient la maison d'études des frères de Saint-Gabriel. En 1882, le noviciat est remplacé par un juvénat, puis un scolasticat en 1896[1]pour lequel deux corps de bâtiment pouvant loger cent vingt enfants, maitres ou serviteurs, avaient été construit en 1891-93, L'ancienne chapelle forme le chœur de la chapelle actuelle.

Le sanatorium de Clavières[modifier | modifier le code]

Situé dans l'ancien château de Clavières, le sanatorium de Clavières, était une station sanitaire au moment de la guerre 1914-1918, l'hôpital auxiliaire de Laval numéro 19, pour le soin des militaires tuberculeux. Après la guerre, le sanatorium accueillit des malades civils tuberculeux.

En 1975, il devient le centre médical de la Fontaine-au-Bac[4]. Le centre est maintenant fermé depuis 2008[5].

Propriétaires successifs[modifier | modifier le code]

  • Vendémiaire an II : Jean Verger, métayer de Clavières, d'après l'abbé Angot ; « il fut accusé devant la commission révolutionnaire de favoriser les chouans mais se tira d'affaire, chance rare »
  • Avant 1833 : Marie et Élisabeth Lefèvre de La Corbinière.
  • 1833 : Louis Guays des Touches.
  • 1868 : Auguste Guays des Touches.
  • 1874 : Séminaire de Laval.
  • 1914 : Sanatorium de Clavières.
  • 1975 : Centre hospitalier de Laval.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Abbé Angot, Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne, p. Clavieres
  2. Almanach royal et national... : présenté à Sa Majesté et aux princes et princesses de la famille royale, A. Guyot et Scribe (Paris), (lire en ligne), Page 341
  3. a et b Abbé Angot, Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne, Guays.
  4. « Infos pratiques - FAQ - Conseil départemental de la Mayenne: Où se trouvait le sanatorium de Clavières ? », Archives de la Mayenne, 1914-1960, série X et 1448 W (consulté en )
  5. « Le Bignon-du-Maine va perdre son centre médical », Ouest France,‎ (lire en ligne)