Château de Champignolle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Champignolle
Image illustrative de l’article Château de Champignolle
Début construction XVIIe siècle
Fin construction XVIIe siècle
Propriétaire initial N. d'Ecrot
Destination actuelle propriété privée (ne se visite pas)
Protection  Inscrit MH (1976)
Coordonnées 46° 47′ 42″ nord, 4° 12′ 34″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Commune La Tagnière

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château de Champignolle

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Champignolle

Le château de Champignolle est situé sur la commune de La Tagnière, dans le département français de Saône-et-Loire. Ce château (les façades et les toitures) fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Description[modifier | modifier le code]

Construction[modifier | modifier le code]

Le château, succédant à une demeure médiévale dont il a conservé les douves, date vraisemblablement du XVIIe siècle. Il se compose d'un corps de logis allongé complété à chaque extrémité d'un pavillon faisant saillie. Les communs forment deux ensembles : d'une part un long bâtiment bas terminé à chaque extrémité par une construction carrée et, d'autre part, un pavillon donnant sur la cour d'entrée.

Le château, propriété privée, ne se visite pas.

Historique[modifier | modifier le code]

  • Avant 1650 : propriété de N. d'Ecrot
  • 1650 : achat par Charles Lebrun, comte du Breuil en Bourbonnais, qui, par testament, crée avec son épouse Henriette de la Tournette un majorat en faveur de leur descendance.
  • XVIIIe siècle : Alexandre Lebrun, époux de Suzanne de Balathier-Lantage, entre en possession de ces terres (son frère puîné Louis-Casimir y renonce en échange d'une pension).
  • 1792 : Antoine de Villiers-La Faye, gendre d'Alexandre, rejoint l'émigration.
  • An XI : Louis-Casimir Lebrun du Breuil fait annuler sa renonciation par la cour de Dijon et prend possession du château alors sous séquestre.
  • 1836 : fin de l'occupation du château par la famille Lebrun du Breuil.
  • 1862 : le château est acheté par Benoît-Charles de Maizière.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Vignier (sous la dir. de), Le Guide des Châteaux de France. 71 Saône-et-Loire, Éditions Hermé, Paris, 1985.

Notes et références[modifier | modifier le code]