Château de Chémery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Chémery
Image illustrative de l’article Château de Chémery
Vue de l'entrée du château de Chémery.
Période ou style Moyen Âge et Renaissance
Type Château
Architecte Inconnu
Début construction XIIIe siècle[1]
Fin construction XVIe siècle[1], en cours de restauration
Propriétaire initial Inconnu
Destination initiale Défensif
Propriétaire actuel M et Mme Fontaine
Destination actuelle Mariages, chambres d'hôtes, visites, location, gîte, spectacles
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1926)
Site web http://www.chateaudechemery.fr/
Coordonnées 47° 20′ 43″ nord, 1° 28′ 48″ est
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Orléanais
Département Loir-et-Cher
Commune Chémery
Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher
(Voir situation sur carte : Loir-et-Cher)
Château de Chémery
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Chémery

Le château de Chémery est un château de France situé dans le département de Loir-et-Cher de la région Centre-Val de Loire. Situé sur la commune de Chémery, il est une propriété privée et fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le château de Chémery est situé dans la commune de Chémery, dans le département de Loir-et-Cher de la région Centre-Val de Loire. Il se trouve dans le centre du bourg, en retrait de la route départementale D956. Il est entouré par l'église à l'ouest, la mairie au nord-ouest, un étang au nord-est et des champs à l'est.

Le château en lui-même est entièrement entouré par des douves enjambées par un ancien pont-levis au sud et une passerelle en bois à l'ouest[3]. Deux dépendances du château sont situées à l'extérieur des douves : la grange au dîmes à l'ouest et un ancien pigeonnier qui n'est pas détenu par les propriétaires du château au sud-est[3]. Les constructions du château en lui-même s'organisent autour d'une cour centrale rectangulaire[3]. Dans la partie nord et est se trouvent les anciens communs, dans la partie sud le corps du château proprement-dit et dans la partie ouest un mur d'enceinte[3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le corps du château est constitué de deux parties distinctes correspondant aux deux grandes étapes de sa construction : une partie datant du Moyen Âge à l'ouest et une partie Renaissance à l'est[3]. Les anciens communs sont constitués de bâtiments à un niveau en mur de maçonnerie et toiture en tuile[3]. Il s'organisent en trois bâtiments indépendants accolés entre eux et à la partie renaissance du corps du château[3]. Un mur d'enceinte ferme la cour dans sa partie ouest en reliant l'extrémité des communs à la partie Moyen Âge du corps du château[3]. Lors de sa reconstruction, des traces écartées de 1,40 m dans les murs existants ont permis de retrouver la largeur d'un couloir aménagé dans l'épaisseur de l'enceinte[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Propriété d'un certain Regnault de Chémery en 1236, le château dépend d'une seigneurie relevant de St-Aignan, avec le même destin féodal : les Chalon-Tonnerre la possèdent, puis leurs descendants Beauvilliers et La Roche-Aymon (cf. l'article Paul-Hippolyte pour le passage des Beauvilliers aux La Roche-Aymon) ; château et seigneurie furent notamment à René de Beauvilliers († 1557), 2e Comte de St Aignan en 1539. Mais l'histoire du château est mal connue en raison de la destruction des archives à la Révolution.

Doté de 600 hectares à la Renaissance, il fut transformé, par les ducs de Beauvilliers et St-Aignan, en simple ferme et siège d'exploitation agricole en 1729, la plupart des fenêtres étant murées pour limiter l'impôt foncier et permettre le stockage des céréales à l'étage.

Possession de la famille de La Roche-Aymon jusqu'en 1970, il fut acquis par l'écrivaine Madeleine Lemaître et habité par son fils, l'artiste Alain Souchon ; puis par l'architecte Axel Fontaine et sa femme Cécile en 1981, qui en assurent la restauration depuis (les Fontaine sont aussi propriétaires de la tour Beauvoir à Blois).

Aujourd'hui, le château est utilisé pour diverses activités. Des sketchs de la série à succès "Un gars, Une fille" avec Jean Dujardin et Alexandra Lamy y ont notamment été tournés.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Notice no PA00098412, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Notice no PA00098412, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. a b c d e f g h et i (fr) Axel Fontaine (préf. Naal Tofiexen, ill. Camille Fontaine), Chémery : Visitez le château, , 20 p.
    Plaquette de visite du château de Chémery

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :