Château de Caudon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Caudon
Image illustrative de l’article Château de Caudon
La façade sud-est du château de Caudon.
Début construction XIXe siècle
Propriétaire initial Jacques de Maleville
Propriétaire actuel Marquis de Maleville
Destination actuelle Propriété privée
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1998, 2015)
Coordonnées 44° 49′ 23″ nord, 1° 14′ 13″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Périgord
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Commune Domme
Géolocalisation sur la carte : Dordogne
(Voir situation sur carte : Dordogne)
Château de Caudon
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
(Voir situation sur carte : Nouvelle-Aquitaine)
Château de Caudon
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Caudon

Le château de Caudon est un château français implanté sur la commune de Domme, dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Le château fait l'objet d'une protection au titre des monuments historiques.

Localisation[modifier | modifier le code]

Dans le Périgord noir, au sud-est du département de la Dordogne, le château de Caudon est situé à trois kilomètres environ au nord-est de la bastide de Domme, sur une hauteur en rive gauche de la Dordogne, dominant sa vallée d'une trentaine de mètres.

Historique et architecture[modifier | modifier le code]

En 1777, l'avocat Jacques de Maleville, l'un des futurs rédacteurs du Code civil, achète le domaine de Las Bories, un ancien repaire noble[1]. Il y fait édifier le château de Caudon en 1805[2]. Son fils Pierre Joseph[3] aménage ensuite le parc et fait construire des communs et une orangerie[2]. En 1835, Lucien, fils de Pierre Joseph et futur député puis sénateur de la Dordogne[4], fait rehausser le bâtiment d'un étage et ajouter deux pavillons latéraux[2].

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques le pour ses façades et toitures[2].

Le domaine, avec son allée de platanes et ses jardins de buis[5], est classé parmi les jardins remarquables[6].

Située plus d'un kilomètre à l'est du château et faisant partie du domaine[5], une chapelle monolithe, implantée sur l'un des premiers sites christianisés du Périgord, est également inscrite au titre des monuments historiques depuis 1948[7].

Le , la totalité du domaine du château fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques[8].

Cinéma[modifier | modifier le code]

En 1976, Ridley Scott y a tourné plusieurs scènes d'extérieur de son premier film Les Duellistes, inspiré du roman de Joseph Conrad et mettant au duel François Fournier-Sarlovèze, originaire du Périgord à son adversaire le général Pierre Dupont de l'Étang.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, éditions Sud Ouest, 1996, p. 66, (ISBN 2-87901-221-X)
  2. a b c et d « Château de Caudon », notice no PA24000021, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 1er octobre 2012.
  3. Généalogie de la famille de Maleville, consulté le 1er octobre 2012.
  4. Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, éditions Fanlac, 1999, p. 635, (ISBN 2-86577-214-4)
  5. a et b Parc et jardin de buis de Caudon sur Comité des parcs et jardins de France, consulté le 1er octobre 2012.
  6. Jardins remarquables en Dordogne sur Drac Aquitaine, consultée le 1er octobre 2012.
  7. « Chapelle monolithe de Caudon », notice no PA00082512, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 1er octobre 2012.
  8. Liste des immeubles protégés au titre des monuments historiques en 2015

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]