Château de Brias

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Brias
Image illustrative de l’article Château de Brias
Début construction XVIIIe siècle
Propriétaire initial Famille de Bryas
Coordonnées 50° 24′ 24″ nord, 2° 22′ 46″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Commune Brias
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
(Voir situation sur carte : Pas-de-Calais)
Château de Brias
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Brias

Le château de Brias[1] est un manoir situé dans la commune de Brias en Pas-de-Calais.

Historique[modifier | modifier le code]

L'ancien château de Brias, démoli à la Révolution française, s'élevait là où fut construite de 1880 à 1885 l'église néo-gothique Saint-Martin de Brias par l'architecte Edmond Duthoit. Cette église a été cédée à la commune en 2011 par la fille du dernier comte de Bryas[2]. L'actuel château de Brias, débuté en 1780[3], est construit juste à côté.

Durant la Première Guerre mondiale, le château abrita le quartier général du maréchal Foch pendant la bataille d'Artois[4].

Durant la Seconde Guerre mondiale, l'occupant allemand a installé un centre de commandement de la chasse (le Jafü n° 4) dans le parc du château, où, en 2013, en subsistent des vestiges : casernements, hangars, emplacement de batterie, bunker semi-enterré, restes de taxiway[4]. Les installations de Bryas (selon l'orthographe d'avant 1997) ont été bombardées par l'aviation américaine, notamment le [5].

En 2004, le château de Brias a servi de décor au film Joyeux Noël[3].

En 2011, le château de Brias est une propriété privée appartenant à Benoît de la Bretesche, fils de Jeanne de la Bretesche, née Jeanne de Bryas, dernière de la branche aînée des comtes de Bryas[2]. Tout y ayant été pillé lors des guerres successives, le château ne se visite pas[3].

En 2019, le château de Brias accueille les Journées Nationales des Scouts unitaires de France (2 000 participants).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ou château de Bryas
  2. a et b « L'arrière-petite-fille de la comtesse de Bryas a cédé l'église à la commune » (consulté le 15 juin 2015)
  3. a b et c « Bryas et les brûlures de l'Histoire » (consulté le 15 juin 2015)
  4. a et b « L'aérodrome Allemand de Brias (Pas de calais) » (consulté le 15 juin 2015)
  5. « http://i76.servimg.com/u/f76/16/96/78/60/bryas_10.jpg », sur i76.servimg.com (consulté le 15 juin 2015)

Sources[modifier | modifier le code]

Laurence Baudoux-Rousseau, « Une résidence noble : le “château” de Bryas, (XVIe - XIXe siècle), Histoire et Archéologie du Pas-de-Calais, t. XXV, 2008 (année 2007), p. 21-59.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]