Château de Bouvron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Bouvron
Type Maison forte
Début construction XVe siècle
Destination initiale Résidence seigneuriale
Destination actuelle Ferme
Protection non
Coordonnées 48° 44′ 31″ nord, 5° 52′ 44″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Blason Lorraine.svg Lorraine
Département Blason département fr Meurthe-et-Moselle.svg Meurthe-et-Moselle
Commune Blason Bouvron 54.svg Bouvron

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Château de Bouvron

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

(Voir situation sur carte : Meurthe-et-Moselle)
Château de Bouvron

Le château de Bouvron est une maison forte érigée à la fin du XVe siècle, à l'ouest du village de Bouvron, en Meurthe-et-Moselle, sur l'emplacement d'un ancien château des évêques de Toul, rasé v. 1215, par le duc Thiébaud Ier de Lorraine.
Vendu comme bien national à la Révolution, le château est transformé en ferme d'exploitation, jusqu'à nos jours[1].

Description générale[modifier | modifier le code]

D'après l'ouvrage de Sébastien Jeandemange, Châteaux et maisons fortes du Toulois : L'inventaire des sites fortifiés (2° partie), Revue Études Touloises n°109, Cercle d'études locales du Toulois, Toul, 2004.


La maison forte, a un plan rectangulaire d'environ 50 mètres de long et 40 mètres de large.
Ses angles nord-ouest et sud-ouest sont encore flanqués de deux tours circulaires, d'un diamètre de 6 mètres, d'une épaisseur d'un mètre, et d'une hauteur aujourd'hui réduite à 5,5 mètres, comportant une fenêtre (XVIIIe siècle) et d'ancienne ouvertures de tirs.
L'entrée principale est matérialisée par une porte cochère en plein cintre, percée dans la courtine sud, permettant l'accès à la cour centrale.

Propriétaires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jeandemange Sébastien, Châteaux et maisons fortes du Toulois : L'inventaire des sites fortifiés (2° partie), Revue Études Touloises n°109, Cercle d'études locales du Toulois, Toul, 2004

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jeandemange Sébastien, Châteaux et maisons fortes du Toulois : L'inventaire des sites fortifiés (2° partie), Revue Études Touloises n°109, Cercle d'études locales du Toulois, Toul, 2004.

Voir aussi[modifier | modifier le code]