Château de Bournazel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bournazel.

Château de Bournazel
Image illustrative de l’article Château de Bournazel
Château de Bournazel
Période ou style Renaissance
Type Château de plaisance
Début construction XIVe siècle et 1542
Propriétaire initial Jean de Buisson
Destination initiale Habitat seigneurial
Protection Logo monument historique Classé MH (1942, Château)
 Inscrit MH (2013, Anciens jardins)
Site web http://www.chateau-bournazel.fr/
Coordonnées 44° 27′ 34″ nord, 2° 17′ 56″ est
Pays Drapeau de la France France
Région française Rouergue
Région Occitanie
Département Aveyron
Commune Bournazel (Aveyron)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Bournazel

Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Midi-Pyrénées)
Château de Bournazel

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

(Voir situation sur carte : Aveyron)
Château de Bournazel

Le château de Bournazel est un château renaissance situé en bordure du village de Bournazel dans l'Aveyron dans le canton de Rignac. Ses propriétaires actuels, qui ont acquis le château en 2007, ont entrepris une restauration comprenant la reconstruction complète de l'aile est (inspirée de celle de Fontainebleau, elle fut brûlée en 1790[1]), achevée, et de sa tour d'angle en style Renaissance pour redonner au château sa structure d'époque. Ils entreprennent aujourd'hui la reconstruction de l'escalier monumental donnant sur le rez-de-jardin, les travaux sont prévus sur deux ans[2].

Descriptions[modifier | modifier le code]

L'entrée du château est marquée par un porche à deux tours tronquées qui est un vestige de l'ancienne enceinte du premier château médiéval. Cette enceinte couvrait une surface bien supérieure à celle du château actuel.

Après, on passe deux donjons monumentaux ouvrant sur la cour d'honneur.

Protection

Le château est classé au titre des monuments historiques en 1942[3] alors que les anciens jardins sont inscrits en 2013[4]. Depuis 2018, les jardins du château sont classés jardin remarquable.

Visites

Le château est ouvert à la visite d'avril à fin octobre ainsi que toute l'année pour les groupes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Famille de Mancip[modifier | modifier le code]

  • Pierre Mancip, fils d'autre Pierre Mancip, bailli de Peyrusse, fut anobli par le roi Philippe le Hardi. Il eut pour fils:
  • Brenguier de Mancip, premier seigneur connu de Bournazel attesté en 1341, seigneur aussi de Cassagnes-Comtaux. Lui-même eut deux fils qui reçurent chacun l'une de ses deux seigneuries:
    • Jean de Mancip, qui forma la branche des seigneurs de Cassagnes-Comtaux et de Flars, qui se fondra en 1515 dans la famille de Cassagnes pour former la famille des seigneurs de Polminhac ;
    • Bertand de Mancip, qui forma celle des seigneurs de Bournazel; De son mariage avec Adémare de Capdenac, il eut deux filles et deux fils;

(...)

  • Gaspard de Mancip, seigneur de Bournazel, épousa Anne de Cardaillac, fille d'Astorg, seigneur de Lacapelle-Marival et de Catherine de Gimel qui ne lui donna que deux filles:
    • Françoise de Mancip, mariée à Antoine d'Albin, seigneur de Valzergues;
    • Charlotte de Mancip, dame héritière de Bournazel, qui épousa vers 1530 Jean de Buisson.

Famille de Buisson[modifier | modifier le code]

  • Article détaillé : Famille de Buisson de Bournazel.
  • Jean de Buisson, était fils d'Hugues Debuisson, capitoul de Toulouse, au quartier de La Daurade, et d'Helix Boisse, elle aussi fille d'un capitoul. Il fut capitaine de 50 homme d'armes, et fut blessé le 14 avril 1544 de deux coups de pique à la bataille de Cérisole en Piémont. Il fut fait chevalier de Saint-Michel, puis décida de se retirer en Rouergue à Bournazel, et de faire bâtir un nouveau château.
  • Antoine de Buisson de Bournazel, né en 1526, fut sénéchal du Rouergue pour le roi. Il assiégea et repris le château de Najac aux calvinistes. Il se maria deux fois, d'abord avec Marie de La Valette dont il n'eut pas d'enfants, ensuite avec Marguerite de Chaumeils, dame héritière de Caillac, fille de François, chevalier cde Saint-Michel, et d'Hélène de Montamat. Il mourut le 5 juillet 1590 à Villefranche-de-Rouergue en laissant trois fils de son second mariage.
    • François de Buisson, qui suit;
    • Antoine de Buisson, seigneur de Caillac qu'il fait rénover;
    • Géraud de Buisson, lieutenant général au bailliage d'Aurillac;
  • François de Buisson de Bournazel, gouverneur et sénéchal de Rouergue, fut fait marquis de Bournazel. Il épousa en 1592 Florette de Morlhon, fille de Jean, seigneur de Sanvensa et de Marie de Saunhac de Belcastel, qui lui donna huit enfants, dont:
  • Jean de Buisson de Bournazel, deuxième marquis de Bournazel, seigneur de Belcastel, gouverneur et sénéchal de Rouergue, charge qu'il racheta 124 500 Francs à Anne de Noailles.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Rouergue, collection Découvrir, Éditions MSM 1998, p 77
  2. Émission "Des racines et des ailes" consacrée au Tarn et à l'Aveyron diffusée par France 3 mercredi 4 janvier 2017
  3. « Château de Bournazel », notice no PA00093969, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. Liste des immeubles protégés au titre des monuments historiques en 2013 (JORF n° 0107 du 8 mai 2014 page 7804) sur Légifrance, consulté le 31 mai 2014.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Par ordre chronologique de parution :

  • Yzarn de Freissinet de Valady (marquis Louis d'), Lévézou de Vézins (comte Renaud de), Les Châteaux de l'ancien Rouergue, Rodez, éditions Pierre Carrère, 1927, 1935, in-4° et Millau, 1961, in-8º.
  • Thierry Verdier (s. dir), Bournazel. Un château de la Renaissance en Rouergue, Bournazel, Éditions du Buisson, 2012, 121 p.
  • Jean-Pierre Babelon, Châteaux de France au siècle de la Renaissance, p. 370-373, 779, Flammarion, Paris, 1989 (ISBN 2-08-012062-X), Picard, Paris (ISBN 2-7084-0387-7).
  • Bruno Tollon, « Le château de Bournazel », p. 43-52, dans Congrès archéologique de France. 167e session. Monuments de l'Aveyron. 2009, Société française d'archéologie, Paris, 2011.
  • Bruno Tollon, « Le château de Bournazel et l'Antique », dans Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, 2013, tome LXXIII, p. 221-236 (lire en ligne)
  • Bruno Tollon, « Restaurations et restitutions au château de Bournazel (Aveyron) », dans Bulletin monumental, 2019, tome 177, no 1, p. 39-48, (ISBN 978-2-901837-77-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]