Château de Bonson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Bonson
Image illustrative de l’article Château de Bonson
Début construction XVIIe siècle
Fin construction XIXe siècle
Destination initiale Rendez-vous de chasse
Propriétaire actuel Famille Bruyas
Coordonnées 45° 31′ 10″ nord, 4° 14′ 25″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Commune Bonson

Géolocalisation sur la carte : Loire

(Voir situation sur carte : Loire)
Château de Bonson

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Château de Bonson

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Bonson

Le petit château de Bonson, dont la partie la plus ancienne est datée de 1686, est situé au centre de l'ancien bourg de Bonson (Loire).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bâtiment est, à l'origine, l'habitation très rustique de la famille Sauveterre. Hérité par les Gonyn de Forette au début du XVIIIe siècle, il devient alors domaine agricole puis rendez-vous de chasse de cette famille qui le transforme en propriété de plaisance en 1818. Bonson passe ensuite par mariage à la famille Praire de Neysieux dont les actuels propriétaires sont les descendants.

L'orangerie remarquable par ses vingt quatre baies arrondies et le parc orné d'arbres aux essences rares (libocèdres, cyprès chauves, cèdres de l'Atlas, etc.) furent créés au XIXe siècle. Ils entourent l'ancienne église du village construite au Moyen Âge. Celle-ci, connue sous le vocable de Notre-Dame, est un lieu de pèlerinage très fréquenté[1].

Datée des XIe, XVe et XVIe siècles, elle a été inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 3 novembre 1987[2].Le parc est traversé dans toute sa longueur par un ruisseau qui a pour nom "La Benédiction". Il s'agit d'un ancien bief créé en amont, par les prieurs de Saint-Rambert en Forez pour activer leurs moulins. Au fond du parc, les eaux de la Bénédiction se jettent dans la rivière "Le Bonson", affluent de la Loire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Au bourg de Bonson, éditions aux arts - Lyon 2003
  2. Notice no PA00117429, base Mérimée, ministère français de la Culture

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Annuaire des châteaux, Paris, 1883
  • Jean Baptiste Galley, Saint Etienne et son district pendant la révolution, 1904-1909
  • Henri de Jouvencel, L'Assemblée de la Noblesse de la Sénéchaussée de Lyon en 1789, Lyon, .
  • chanoine Vanel, Les amités foreziennes et vellaves, 1923-1924
  • Mémorial de Lyon, tome v, éditions lyonnaises d'art et d'histoire, Lyon, 1990
  • Frederique Tezenas du Montcel, Bonson : analyse paysagère, jardin patrimoine, Ecully, 2015

Articles connexes[modifier | modifier le code]