Château de Barante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barante.
Château de Barante
Début construction XVIIe siècle
Fin construction XIXe siècle
Destination initiale demeure familiale
Coordonnées 45° 52′ 49″ nord, 3° 29′ 44″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Région historique Auvergne
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Commune Dorat

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château  de Barante

Le château de Barante est situé dans la commune de Dorat, près de Thiers, dans le nord-est du Puy-de-Dôme en Auvergne-Rhône-Alpes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Barante a été bâti au XVIIe siècle sur une terre acquise en 1627 par la famille Brugière de Barante. Il fut reconstruit en 1843 à la suite d'un incendie.

Il a appartenu à Prosper de Barante, académicien, historien, écrivain et homme politique français (préfet de Vendée, puis ambassadeur de France en Sardaigne et en Russie à Saint-Pétersbourg, nommé pair de France par Louis XVIII.)

Barante à la fin de sa vie (Lithographie de Charles Jérémie Fuhr).

La propriété est réputée pour son beau parc d'une centaine d'hectares surplombant la vallée et offrant une très belle vue sur la chaîne des Puys, ainsi que sa chapelle néo-romane inscrite à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques, dessinée et conçue par Prosper Mérimée, alors inspecteur général des monuments historiques.

Son énorme bibliothèque de 60 000 volumes était l'une des plus riches de France ; parmi ses livres les plus convoités, on peut citer l'édition originale des Provinciales de Blaise Pascal, cousin de la famille. La famille de Barante avait réuni en ce lieu une riche collection d'art, notamment des dessins ; une vente publique de meubles et objets d'art du château de Barante a eu lieu à Clermont-Ferrand en novembre 2016[2].

Le château fut longtemps ouvert au public jusqu'en 1914, mais il a dû fermer ses portes à la suite de multiples cambriolages.

Visiteurs célèbres[modifier | modifier le code]

De nombreuses célébrités, comme Chateaubriand, mais aussi Lamartine, Juliette Récamier, Thiers, Guizot, Victor Cousin et surtout Madame de Staël, fille de Necker et grande amie de Prosper (et surtout de son fils qui en était follement amoureux), furent ses hôtes.

« M. de Barante restait chaque année peu de jours à Paris, vivant retiré dans sa terre de Barante, en Auvergne, où il était né et où il voulait mourir. On me dit, et je le crois, qu'il y était entouré du respect et de la sympathie de tous. » (Anatole France, « La Jeunesse de M. de Barante », La Vie littéraire, 4e série, 1892, Paris, Calmann-Lévy, 1933, p. 24.)

« C'est la vraie campagne […] Mon point noir, c'est qu'il n'y a pas de vue et qu'après Barante ça me manque. » (Jeanne Sommier, née Brugière de Barante (1853-1932), décrivant son nouveau domaine de Vaux-le-Vicomte à sa grand-mère en 1875.) « Un horizon forestier à 1 500 mètres de ses fenêtres, même précédé des vestiges d'un jardin à la française, ne saurait en effet constituer "une vue" lorsque chaque jour durant l'enfance on a pris l'habitude de déployer son regard sur 150 kilomètres carrés de terres auvergnates. » (Patrice de Voguë, Mémoire d'un chef-d'œuvre, Vaux-le-Vicomte, 1875-2008, Imprimerie nationale, 2008, p. 21 et 22.)

L'écrivain Roger Peyrefitte a également séjourné au château, notamment en septembre 1942[3],[4],[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail et Google Maps.
  2. L'objet le plus remarquable de cette vente aux enchères est un petit format (22, 7 x 13 cm) de Fra Bartolomeo, représentant un homme nu marchant vers la droite. La Montagne, 6 novembre 2016, p. 4.
  3. Yves Pourcher, Pierre Laval vu par sa fille d'après ses carnets intimes, Paris, Le Cherche Midi, p. 268.
  4. J. Girard, Hommes célèbres remarquables d'Auvergne.
  5. A.-G. Manry, Histoire des communes du Puy-de-Dôme, arrondissement de Thiers.
  6. Souvenirs du baron de Barante.