Château de Bagneux (Bournan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Bagneux
Image illustrative de l’article Château de Bagneux (Bournan)
Le château de Bagneux à Bournan
Début construction XIIIe siècle
Propriétaire actuel Propriété Privée
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1927)
Coordonnées 47° 03′ 04″ nord, 0° 42′ 27″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Localité Bournan
Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire
(Voir situation sur carte : Indre-et-Loire)
Château de Bagneux
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Bagneux

Le château de Bagneux à Bournan (Indre-et-Loire) est un château fort dont la construction date du XIIIe au XVe siècle. Il est inscrit en 1927 au titre des Monuments Historiques[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Ce domaine a porté les noms de: Baniolus (816), Banneoli (XIe siècle), Baigneux et Bagneux de Bournan (XVIIe siècle), Bagneux (XVIIIe siècle, carte de Cassini), Château de Bagneux (1832 et 1938, cadastre). Cet ancien fief relevait du château de Sainte-Maure. Guillaume de Beygnoux, ou de Bagneux, en fut le premier seigneur connu et vivait en 1331[2]. La construction de la forteresse s'est faite sur une base carrée comportant quatre tours d'enceinte dont deux sont tronquées. Les deux tours restantes ont un toit conique en ardoise dit « en poivrière » et ont conservé leurs mâchicoulis[1]. Ses fenêtres à meneaux percées dans les tours et la façade montrent le lien entre son usage militaire et celui d'agrément.

Il est la propriété par la suite à la famille du Puy, par qui il passe à Louis de Bourbon, fils naturel du duc Charles Ier de Bourbon et de Jeanne du Puy. La demi-sœur de Louis de Bourbon, Jeanne de Bourbon, porte la terre par mariage à Jean, seigneur du Fau, maître d'hôtel du roi.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les familles de Benais, Le Fèvre de Caumartin, de la Varenne et Dangé d'Orsay en sont seigneurs.

Le président Armand Fallières assista, depuis le château, à la prise de Bagneux qui concluait les grandes manœuvres de l'ouest en , avant de recevoir le Grand-Duc Nicolas de Russie à Sainte-Maure[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Château de Bagneux », notice no PA00097598, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. * Jacques-Xavier Carré de Busserolle, Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine, 1878, Imprimerie Rouillé-Ladevze, tome I, p. 113 lire en ligne
  3. Raymond Poincaré, Au service de la France: Les Balkans en feu : 1912, tome II, Nouveau Monde éditions, 2012, p.127

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel de La Torre, Région Centre, les Grands châteaux de la Loire: Cher, Loir-et-Cher, Loiret, Indre-et-Loire, Indre, Eure-et-Loir, « Bournan Château de Bagneux » Hermé, 1987, p. 43

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]