Château d'Ardenay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château d'Ardenay
Image illustrative de l’article Château d'Ardenay
Façade méridionale.
Nom local Villa Boussac
Période ou style Beaux-arts
Type Château
Début construction XIXe siècle
Fin construction XIXe siècle
Propriétaire initial Jean Boussac
Destination initiale Habitation
Propriétaire actuel Copropriété du Parc d'Ardenay
Destination actuelle Bibliothèque
Coordonnées 48° 42′ 57″ nord, 2° 14′ 26″ est
Pays Drapeau de la France France
Région française Hurepoix
Région Île-de-France
Département Essonne
Commune Palaiseau

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château d'Ardenay

Le château d'Ardenay est un château français situé dans la commune de Palaiseau, dans l'ancienne province du Hurepoix aujourd'hui département de l'Essonne et la région Île-de-France, en bordure du plateau de Saclay dominant la basse vallée de Chevreuse à dix-huit kilomètres au sud-ouest de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

Localisation du château d'Ardenay dans l'Essonne.
Château d'Ardenay
Voir l’image vierge
Localisation du château d'Ardenay dans l'Essonne.

Le château d'Ardenay est situé à Palaiseau dans l'actuelle résidence du parc d'Ardenay, à l'extrémité nord-est du plateau de Saclay, dominant la vallée de l'Yvette, aussi appelée vallée de Chevreuse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château fut construit à la fin du XIXe siècle par le minotier du moulin de Montrouge, originaire de Châteauroux, Jean Boussac, alors que la commune était un lieu de villégiature[1].

Entre 1958 et 1960 fut construite la résidence du parc d'Ardenay, suivant les préceptes de l'architecte Le Corbusier, sept bâtiments (A, B, C, D, E, F et G) entourant l'ancienne demeure, transformée en bibliothèque et salle des fêtes pour les copropriétaires[2].

Durant les années 2000, le bâtiment fut classé au titre des monuments protégés dans le cadre du plan local d'urbanisme de la ville de Palaiseau[3].

Architecture[modifier | modifier le code]

La villa est construite en meulière selon la mode de l'époque et la géologie du lieu, selon un plan carré avec une tour carrée à l'angle nord-est et une poivrière à l'angle sud-est. Il est élevé sur trois niveaux, le dernier étant mansardé. Trois baies au rez-de-chaussée sont surmontées par trois fenêtres par niveau, celle du toit étant en chien-assis. La toiture est couverte d'ardoise et dominée par des gouttières et des chéneaux en zinc. Une véranda est placée sur la façade méridionale, donnant accès à une terrasse. Des bas-reliefs décorent la partie supérieure des murs de façade, décorés de mosaïques.

Les plans de la villa sont dus à l'architecte Louis Lacau.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]