Château d'Avrilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Château d'Avrilly
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Propriétaire
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Région historique
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’Allier
voir sur la carte de l’Allier
Red pog.svg

Le château d'Avrilly est une ancienne maison forte du XVe siècle, très remaniée au XIXe siècle, qui se dresse sur la commune française de Trévol dans le département de l'Allier, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le château fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques par arrêté du [1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le château est situé à 1,7 kilomètre au nord-ouest de la commune de Trévol, dans le département français de l'Allier. Il se trouve au milieu d'un vaste parc clos de murs le long de la RN 7, sur laquelle donne l'entrée d'honneur, flanquée de deux pavillons.

Historique[modifier | modifier le code]

Le château représentatif de l'architecture bourbonnaise du XVe siècle est transformé au XIXe siècle. Le domaine comprend un ensemble très important de communs et un parc immense[2], partie à l'anglaise, partie à la française[1].

Il est souvent présenté comme le pavillon de chasse d'Anne de France. Il était en fait la résidence des trésoriers des ducs de Bourbon[3]. C'est le duc de Bourbon qui accorda à son trésorier le droit « d'édifier un château, maison forte et basse cour entourée de fossés[4] ».

Description[modifier | modifier le code]

La façade date du XVe siècle, fortifiée à chaque angle par une échauguette, au milieu par un donjon coiffé d'un comble assez élevé et garni de mâchicoulis à linteaux, reposant sur trois assises en quart de rond. Chacun des linteaux est orné de l'arc en accolade, caractéristique du XVe siècle.

La tour nord, également du XVe siècle, possède deux contreforts entre lesquels se logeait un pont-levis. Chaque contrefort est surmonté d'un clocheton et d'une niche destinée à recevoir une statue. Au-dessous, un écusson laisse deviner des vestiges d'armoiries. Le rez-de-chaussée de cette tour est voûté d'ogives. On accédait jadis aux étages supérieurs par un escalier à vis. La façade ouest, démolie au XIXe siècle, était semblable à celle de l'est et comportait une cour intérieure. Une reconstruction du XIXe siècle a doublé la surface du château qui compte de nos jours pas moins de soixante-quinze pièces[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Château d'Avrilly », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. « Parc du château d'Avrilly », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  3. https://soutenir.fondation-patrimoine.org/projects/chateau-d-avrilly-a-trevol.
  4. Josyane et Alain Cassaigne, 500 châteaux de France : Un patrimoine d'exception, Éditions de La Martinière, , 395 p. (ISBN 978-2-7324-4549-6), p. 11.
  5. Cassaigne, 2012, p. 11.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Germain (dir.), Dominique Laurent, Maurice Piboule, Annie Regond et Michel Thévenet, Châteaux, fiefs, mottes, maisons fortes et manoirs en Bourbonnais, Éd. de Borée, , 684 p. (ISBN 2-84494-199-0), p. 255-256.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]