Château d'Auflance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château d'Auflance
Auflance - Vestiges du Château - Photo Francis Neuvens lesardennesvuesdusol.fotoloft.fr (2).JPG

Vestiges du Château

Présentation
Type
Propriétaire
Privée
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Ardennes
voir sur la carte des Ardennes
Red pog.svg

Le château d'Auflance correspond aux vestiges d'un château situé à Auflance, en France[1].

Description[modifier | modifier le code]

De l'édifice, il ne reste aujourd’hui que quelques vestiges :

  • Un portail renaissance orné d’armoiries, surmonté d’une Pietà,
  • Des ruines de tours et de douves,
  • Un chemin.

Le portail est un remarquable témoignage de l'architecture militaire de l'époque Louis XIII. « Au-dessus de la large arcade surbaissée, encadrée de refends et de pilastres jumelés et bagués, les rampants d'un fronton brisé encadrent l'écu écartelé Custine-Lombut, accompagné d'un casque et de sauvages velus, sous une niche abritant une petite Pietà. À la qualité de la composition, pleine de force et de monumentalité, s'ajoute le soin apporté à la mise en œuvre, notamment dans le traitement des pierres en saillies, soigneusement vermiculées ou guillochées »[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

Ces vestiges sont situés sur la commune d'Auflance, dans le département français des Ardennes.

Historique[modifier | modifier le code]

Le château date du XVIIe siècle, quand la famille de Custine vient s’installer à cet endroit.

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1991[1].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Gaber, « Histoire d'Auflance », Revue historique ardennaise, no XIV,‎ .
  • Jean-Marie Schmittel, « Chronique des monuments historiques », Revue historique ardennaise, no XXVI,‎ .
  • Philippe Seydoux, Gentilhommières et Maisons fortes en Champagne : Marne et Ardennes, t. 1, Éditions de La Morande, , 320 p. (ISBN 2-902091-30-3), p. 260-261.

Articles connexes[modifier | modifier le code]