Château d'Arry (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Château d'Arry.

Château d'Arry (Somme)
image illustrative de l’article Château d'Arry (Somme)
Façade, côté nord.
Période ou style néoclassique
Type pavillon de chasse
Architecte Giraud Sannier
Début construction 1761
Propriétaire initial Comte d'Hodicq
Destination actuelle Habitation privée
Protection Logo monument historique Classé MH (1979)
Coordonnées 50° 16′ 40″ nord, 1° 43′ 35″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Province Picardie Picardie
Région Hauts-de-France
Département Somme
Commune Arry (Somme)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château d'Arry (Somme)

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Château d'Arry (Somme)

Géolocalisation sur la carte : Somme

(Voir situation sur carte : Somme)
Château d'Arry (Somme)

Le château d'Arry est situé sur le territoire de la commune d'Arry, dans le département de la Somme[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Le château d'Arry fut édifié vers 1761 pour le comte d'Hodicq par l'entrepreneur architecte Giraud Sannier[3]. Une anecdote, réelle ou enjolivée, relate les conditions de financement de la construction : le Comte de Courteville d'Hodicq, joueur de cartes passionné, a perdu sa fortune au jeu. Il se plaint de ce qu'il ne pourra pas faire bâtir son rendez-vous de chasse. La Reine Marie Leczinska l'entend : elle remet l'argent en jeu et le lui fait regagner. Une console dans le salon du château d'Arry, ornée d'un jeu de cartes, dessiné dans le marbre, « le jeu de la reine » rappelle cet événement[4].

Le château et le parc sont protégés au titre des monuments historiques : classement par arrêté du [2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

Le château construit en brique et pierre se dresse entre deux bâtiments à arcades moins élevés. Au centre, le pavillon incurvé en saillie est surmonté d'une toiture mansardée sous forme de dôme. Les deux ailes prolongent de façon uniforme le pavillon central.

Intérieur[modifier | modifier le code]

L'intérieur du château est composé de plusieurs éléments remarquable :

  • le grand et le petit salon du rez-de-chaussée avec le mobilier (cheminée, fauteuils, commodes ...). Le grand salon est décoré de lambris peints vers 1760 par Jean Loisel Le gaucher, élève de Joseph Vernet, propriétaire du Château du Broutel à Rue. Ils représentent des scènes champêtres [5];
  • le vestibule avec l'escalier et sa rampe, le papier peint du XIXe siècle...

Le parc[modifier | modifier le code]

Chapelle funéraire des châtelains.

L'accès au château se fait par un parterre à la française. A l'arrière des bâtiments, le parc de 5 hectares se prolonge par une pièce d'eau traversée par la Maye.

La sépulture des vicomtes et vicomtesses de France se trouve à l'extrémité est du parc, devant l'église. C'est une chapelle néogothique aux armes de la famille.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]