Château d'Ô (Orne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Château d'Ô.
Château d'Ô
Image illustrative de l'article Château d'Ô (Orne)
Période ou style Renaissance
Début construction XIe siècle
Fin construction XVIe siècle
Protection Logo monument historique Classé MH (1964)
 Inscrit MH (1964, 1977, 2002)[1]
Coordonnées 48° 38′ 52″ nord, 0° 05′ 15″ est[2]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Normandie
Région Normandie
Département Orne
Commune Mortrée

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château d'Ô

Le château d'Ô est un château situé dans la commune de Mortrée, dans le département français de l'Orne, en Normandie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château d'Ô a été édifié sur la terre qui fut le berceau d'une très ancienne famille normande dont le premier représentant connu, Robert d'O, accompagna le duc de Normandie, Robert Ier le Magnifique, lors de son pèlerinage en Terre Sainte. C'est à l'emplacement de l'ancienne forteresse du XIe siècle qu'il a été construit par Robert VII d'O tué à Azincourt en 1415 ; Robert VIII d'O, échanson de Charles Ier de Bourbon prendra la suite des travaux ; puis Jean Ier d'O, conseiller et chambellan du roi Charles VIII ; Jean II d'O capitaine des Gardes du corps (ex garde écossaise) de Henri ll et Grand Sénéchal de Normandie participera, lui aussi, aux travaux du château. Il a ensuite été embelli par Charles II d'O puis François d'O aux XVe et XVIe siècles. Ce dernier, sans descendance et couvert de dettes à force de mener grand train de vie, conduira le château à sa faillite.

En 1647, le château est acheté par la famille des Montagu avant de devenir en 1795, propriété de la famille Roques.

En 1878, le domaine est vendu et démembré, et il faudra attendre le classement au titre des monuments historiques en 1964[1] pour qu'en 1973 Jacques et Yolande de Lacretelle entreprennent sa restauration.

Architecture[modifier | modifier le code]

Portail de style Louis XII, annonçant la Première Renaissance (vers 1505).

Le château est bâti sur pilotis, sur une île au centre d'un étang.

L'enceinte, de forme rectangulaire flanquée de deux tours, renferme une cour avec une galerie à l'étage, les arcades possèdent des colonnes sculptées. Le promenoir pourrait dater de la première Renaissance. Le château comporte également un pavillon Renaissance, une orangerie, et une chapelle du XIXe siècle.

Il est entouré de douves avec des ponts.

Parc et jardins[modifier | modifier le code]

Les jardins sont constitués de parterres de gazon, d'un jardin potager et d'un verger entourés de murs.

Le parc du château est entouré de murs de clôture munis de portails et de grilles. Il est parcouru d'allées, d'une rivière, de canaux et leurs ponts et possède un étang et son île, un moulin avec son bief.

Protection[modifier | modifier le code]

Le château ainsi que les éléments du parc font l'objet de protections au titre des monuments historiques depuis les années 1960[1].

Tout d'abord par arrêté du , le château, le pigeonnier, ainsi que les façades et toitures du bâtiment parallèle au château sont classés au titre des monuments historiques ; la chapelle et les façades et toitures du bâtiment de l'orangerie sont inscrites à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques[1].

Puis les façades et toitures des bâtiments de la ferme du château sont inscrites par arrêté du [1].

Finalement, le parc du château, c'est-à-dire : les murs de clôture, les portails et leurs grilles, les avenues, les parterres de gazon, les jardins fruitiers et potagers et leurs murs, le système hydraulique comprenant la rivière, les canaux et leurs ponts, les sauts-de-loup, les douves et leurs ponts, l'étang et son île, le bief du moulin avec ses vannes, les façades et les toitures du moulin, de la maison du pont et de la charretterie font l'objet d'une dernière inscription au titre des monuments historiques par arrêté du [1].

Château d'Ô

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]