Château d'Étrepy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château d'Étrepy
Image illustrative de l’article Château d'Étrepy
Début construction XIIe siècle
Fin construction XXe siècle
Protection Logo monument historique Inscrit MH (2011)
Coordonnées 48° 46′ 02″ nord, 4° 48′ 22″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Champagne-Ardenne
Département Marne
Commune Étrepy
Géolocalisation sur la carte : Marne
(Voir situation sur carte : Marne)
Château d'Étrepy
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château d'Étrepy

Le château d'Étrepy est situé sur la commune d'Étrepy, dans le département de la Marne.

Historique[modifier | modifier le code]

Le monument fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

La présence d’un château à Étrepy, au confluent de la Saulx et de l’Ornain et à la limite des terres de Champagne et d’Empire, est connue dès le XIIe siècle. Les larges douves encore visibles aujourd’hui témoignent de cet état ancien, toutefois les bâtiments ont été reconstruits et transformés plusieurs fois. D’abord après la guerre de 100 ans par Johan de Nyvenheim (une tour en brique semble l’unique vestige de ces premiers travaux) puis au début du XVIIe siècle. De cette nouvelle campagne de travaux sont conservés les murs percés de baies encadrées de bossages harpés et surmontées de hautes lucarnes en pierre.

Les dispositions actuelles sont le résultat des transformations réalisées en 1741 par François de Lorins et sa femme Anne du Tertre. Ils ont fait appel à l’entrepreneur de Bar-le-Duc Claude Couchot à qui l’on doit en particulier la création d'un décor monumental sur les deux façades du logis correspondant à l’installation d'un grand salon décoré de moulures, la modification des deux pavillons isolés par l'ajout de toits à la Mansart et d'un clocher, la suppression des murs de courtines et la construction d’un pont remplaçant l’ancien pont-levis. Le 6 septembre 1914 le château est incendié par les troupes ennemies. Toute la couverture et l’intérieur du corps de logis principal sont détruits.

Les travaux de restauration sont entrepris de 1917 à 1927 sous la direction de l’architecte André Ventre. La conservation des moulages des décors en stuc du grand salon (qui avaient été pris peu avant la guerre) a permis leur heureuse restitution[2].

Le château est construit sur un terre-plein rectangulaire entouré sur ses quatre faces de larges fossés peu profonds, alimentés par une dérivation de la Saulx.

Le plan des bâtiments épouse la forme de ce terre plein et forme une cour intérieure rectangulaire entourée de bâtiments et de courtines.

Une aile allongée occupe toute la face nord avec deux petites ailes en retour d'équerre. En face s'élèvent deux pavillons de plan rectangulaire, un à l'angle sud-ouest servant de logis, l'autre à l'angle sud-est abritant la chapelle.

Un pont franchit la douve au centre de la face est.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA51000017, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Dossier de protection MH du Château d'Étrepy

Articles connexes[modifier | modifier le code]