Château Pertusier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château Pertusier
Image illustrative de l’article Château Pertusier
Période ou style Renaissance
Type Château
Début construction 1576
Propriétaire initial Guillaume Cuche
Destination actuelle Musée de l'horlogerie de Morteau
Protection Logo monument historique Classé MH (1993)
Coordonnées 47° 03′ 15″ nord, 6° 36′ 03″ est
Pays Drapeau de la France France
Subdivision administrative Bourgogne-Franche-Comté
Commune Morteau
Géolocalisation sur la carte : Doubs
(Voir situation sur carte : Doubs)
Château Pertusier
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château Pertusier
Géolocalisation sur la carte : Doubs
(Voir situation sur carte : Doubs)
Château Pertusier

Le château Pertusier est un château de style Renaissance du XVIe siècle de Morteau dans le Haut-Doubs en Franche-Comté. Classé monument historique, il abrite le musée de l'horlogerie de Morteau depuis 1985.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1576, le château Pertusier est construit par Guillaume Cuche (une des plus anciennes familles du Val de Morteau, originaire de la Suisse) 17 rue de la Glapiney à Morteau. C'est un rare exemple civil d'architecture Renaissance dans le Haut-Doubs.

En 1647, la famille Cuche cède le château à Jean Bôle (originaire de Suisse), qui le transmet à ses descendants.

En 1797, lors de la Révolution française, le château devient bien national et est vendu à l'avocat de Besançon Jean-Charles Pertusier (1754-1822).

En 1935, René Pertuisier (descendant du précédent) vend château et parc à la municipalité qui y abrite une gendarmerie entre 1938 à 1985.

Depuis 1985, le château abrite le musée de l'horlogerie de Morteau et est classé au titre des monuments historiques depuis le [1].

Description[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :