Château Maugiron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château Maugiron
Image illustrative de l’article Château Maugiron
Château Maugiron (2015)
Type Manoir
Début construction XVIe siècle
Fin construction XIXe siècle
Propriétaire initial Pierre de Maugiron
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1990)
Coordonnées 48° 11′ 52″ nord, 6° 05′ 49″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Duché de Lorraine
Région Lorraine
Département Vosges
Commune Valfroicourt
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château Maugiron
Géolocalisation sur la carte : Lorraine
(Voir situation sur carte : Lorraine)
Château Maugiron
Géolocalisation sur la carte : Vosges
(Voir situation sur carte : Vosges)
Château Maugiron

Le château Maugiron est un château de la commune de Valfroicourt dans le département des Vosges en région Lorraine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pierre de Maugiron, Grand écuyer de Lorraine, fait construire le premier château au début du XVIe siècle. Les fondations de ce premier édifice se voit toujours aujourd'hui.

En 1720, Valfroicourt est incorporé au comté d'Hoffelize (Bainville-aux-Saules actuellement), et les comtes du même nom viennent habiter le château. Le dernier seigneur de Valfroicourt, Charles Georges d'Hoffelize, chambellan de l'empereur et maréchal de camp du roi de France, fait reconstruire le château dans le goût du XVIIIe siècle. Mais à peine achevé en 1789, le comte doit fuir, dès le début de la Révolution française, par un souterrain à l'Abbaye Notre-Dame de Bonfays car son château est assiégé par des paysans en colère qui y mettent le feu.

Les ruines calcinées sont incorporées dans une nouvelle construction plus modeste au XIXe siècle, pour être transformée en exploitation agricole. L'ensemble est sauvé par M. et Mme Peiffer dans la seconde moitié du XXe siècle, et est inscrit aux monuments historiques le (façades, toitures et jardin)[2].

Description[modifier | modifier le code]

Les superpositions successives de l'histoire donnent au manoir un caractère étrange. Seule une moitié du château conserve des ouvertures XVIIIe siècle avec de beaux balcons en fer forgé. L'intérieur conserve encore quelques boiseries et cheminées restaurées par M. et Mme Peiffer.

À l'arrière du château se trouvait un parc à la française, manquant d'entretien actuellement.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Jean-François Michel, Châteaux des Vosges, Nouvelles Éditions latines (ISBN 2-7233-0039-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]