Château Cramirat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château Cramirat
Image illustrative de l’article Château Cramirat
Le Château Cramirat
Nom local Château de Cramirat
Période ou style Commanderie centrale de l'Ordre de Templier dans la région et était la résidence du grand maître de l'ordre en Périgord Noir
Début construction XIIe siècle
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1925)
Site web chateau-cramirat.com
Coordonnées 45° 00′ 09″ nord, 1° 06′ 23″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Périgord
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Commune Sergeac
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château Cramirat
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
(Voir situation sur carte : Nouvelle-Aquitaine)
Château Cramirat
Géolocalisation sur la carte : Dordogne
(Voir situation sur carte : Dordogne)
Château Cramirat

Le château Cramirat (ou de Cramirat) est un château templier du XIIe siècle situé dans le village de Sergeac, en Dordogne (Nouvelle-Aquitaine), dans le Sud-Ouest de la France[1],[2]. Classé monument historique national français[3], le château est situé au cœur de la vallée de la Vézère, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO[4] connue sous le nom de Vallée de l'Homme[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château a été construit c. 1220[6],[7] par des chevaliers de l'ordre des Templiers . Il servait de commanderie centrale de l'ordre dans la région et était la résidence du grand maître[8],[9] de l'ordre en Périgord noir (Sarladais)[9],[10] jusqu'à la purgé de l'ordre en 1307. En 1316, le commandant de Sergeac, Guillaume de Crémirac, rétablit la communauté locale autour de la région et rebaptise le château château de Crémirac[6],[7].

Au Moyen Âge, le château était un centre administratif et culturel clé de la région, et était l'un des principaux points de départ du chemin de pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, devenant par la suite un hospice pour pèlerins.

Bien avant les Templiers, le site était un habitat préhistorique prospère, comme en témoigne la riche concentration d'abris sous roche archéologiques de type Cro-Magnon disséminés dans la région. La richesse des découvertes faites dans la région suggère une activité humaine paléolithique exceptionnellement avancée remontant à environ c. 30 000 avant Jésus-Christ.

Le château a été affecté par les guerres de Religion françaises du XVIe siècle, ainsi que l'église voisine, tous deux fortifiés.[11]

À la fin du XIXe siècle et jusque dans les années 1970, le lieu servait de centre communautaire pour les locaux.

Aujourd'hui, le château est une propriété privée[12].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le château Cramirat est entouré de sites emblématiques d'une immense importance historique, comme le Castel Merle, la Roque Saint-Christophe, les grottes de Lascaux et l'abri de la Madeleine, qui offrent un aperçu de l'évolution de la civilisation à travers d'anciennes peintures rupestres, les figurines, et les abris sous roche.

La propriété elle-même est situé à proximité d'une église du XIe siècle appelée église Saint-Pantaléon[8],[13] (auparavant, église Sainte-Marie), qui est reconnue comme étant une église templière, et d'une croix de pierre du XVIe siècle, la croix des Templiers[14],[15] qui marque une des routes du Pèlerinage Camino vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château a gardé sa structure romane originale à deux étages, avec une tour arrondie à mâchicoulis surplombant une cour fortifiée.

Galerie[modifier | modifier le code]

  1. « Manoir » [archive du ], Ministère de la Culture, POP: la plateforme ouverte du patrimoine
  2. « Maisons et Commanderies de l'ordre du Temple en France, Commanderies par département » [archive du ], Templiers
  3. « Manoir à Sergeac » [archive du ], Monumentum
  4. « Prehistoric Sites and Decorated Caves of the Vézère Valley » [archive du ], UNESCO World Heritage
  5. « Our 3 favourites in the fascinating prehistoric world of Nouvelle-Aquitaine! » [archive du ], Nouvelle-Aquitaine Tourisme
  6. a et b René Castanet, Les Perles de Sergeac en Périgord Noir, Madame Le Maire, 10, 61–68 p..
  7. a et b Sergeac, Manoir de Cramirat, Architecture et Patrimoine, Agence Goutal.
  8. a et b « Saint-Pantaléon Church in Sergeac » [archive du ], Monumentum
  9. a et b « Commanderie des Templiers - Sergeac, Périgord, FRA - Legacy of Medieval Spiritual Warriors on Waymarking.com » [archive du ], Waymarking.com
  10. « Commanderie des templiers Commune de Sergeac » [archive du ], Périgord Centerblog
  11. « Église Saint-Pantaléon » [archive du ], Ministère de la Culture, POP: la plateforme ouverte du patrimoine
  12. « Château Cramirat » [archive du ], Château Cramirat
  13. « Études réalisées sur les Templiers, Sergeac et son église » [archive du ], Templiers
  14. « Croix de carrefour » [archive du ], Ministère de la Culture, POP: la plateforme ouverte du patrimoine
  15. « Croix de carrefour de Sergeac en Dordogne » [archive du ], Musée du Patrimoine de France