Château Aragonais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Château Aragonais
Castello Aragonese
Présentation
Type
Destination actuelle
Tourisme
Style
Forteresse
Construction
Ve siècle av. J.-C.
Construction
Statut patrimonial
Bien culturel en Italie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Région
Ville
Adresse
Via Ponte Aragonese, 3Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

Le château Aragonais est un château médiéval situé à Ischia, sur la côté méditerranéenne à l'extrémité nord de la baie de Naples, dans la région de la Campanie en Italie. Il a une hauteur de 115 mètres et une surface de 543 ares.

Historique[modifier | modifier le code]

Le château, qui est perché sur un rocher volcanique, est le monument principal de la ville. Il fut construit par Hiéron Ier dès 474 av. J.-C. À la même époque, deux tours furent construites pour contrôler des mouvements de flotte ennemie.

Le site fut ensuite occupé par les parthénopéens (les anciens habitants de Naples). En 326 av. J.-C., la forteresse est capturée par les romains.

En 1036, le Castel Gerone fut habité par Marino Melluso, conte d'Ischia.

En 1441, Alphonse V d'Aragon relie l'île à la côte par un pont de pierre en remplacement du vieux pont de bois et fortifie l'ensemble pour prévenir des raids des pirates. Il appellera le château Regium Castrum ou Château Royal et le laissera à Lucrezia d'Alagni, sa favorite, qui le fera gouverner par son beau-frère Giovanni Toriglia, allié de Jean II de Lorraine. Ce dernier sera battu à Rotaro par Ferdinand Ier, successeur d'Alphonse.

Vers 1700, environ 2 000 familles y vivent avec un couvent de clarisses, une abbaye et une garnison. On y trouvait treize églises.

En 1912, le château est vendu à un propriétaire privé, il est aujourd'hui le monument le plus visité de l'île. On y accède par un large tunnel avec des ouvertures qui laissent entrer la lumière. le long de ce tunnel se trouve une chapelle dédiée à Jean-Joseph de la Croix, le saint patron de l'île. Un accès plus facile est maintenant possible grâce à un ascenseur moderne.

Les sœurs Clarisses[modifier | modifier le code]

Putridarium avec les scolatoi

En 1576, Beatrice Quadra érigea le monastère de Ste Marie de la Consolation, pour les filles nobles de l'île. Les Clarisses, qui habitaient ce couvent, commencèrent en 1737 la construction de l'église de l'Immaculée en vue de remplacer une chapelle vétuste, mais ne la complétèrent jamais. Restent aujourd'hui la belle coupole et le putridarium (it), où on trouve les scolatoi, chaises percées en pierre sur lesquelles on assît les sœurs décédées jusqu'à ce qu'il n'en restèrent que les os, ensuite transférées dans l'ossuaire. Au début du XIXe siècle, les sœurs se retirèrent au couvent de S. Antonio, où elles s'éteignirent en 1991.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]