Ceux qui travaillent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceux qui travaillent
Réalisation Antoine Russbach
Scénario Antoine Russbach
Emmanuel Marre
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France - Drapeau de la Belgique Belgique - Drapeau de la Suisse Suisse
Genre drame
Sortie 2018


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ceux qui travaillent est un film franco-belgo-suisse réalisé par Antoine Russbach et sorti en 2018.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Frank, un homme d'origine modeste, a gravi l'échelle sociale à force de travail. Il est contraint à la démission de son poste de cadre d'une entreprise de fret suite à une mauvaise décision prise dans l'urgence. En perdant progressivement ses repères, il se rend compte qu'il a sacrifié sa famille à un travail qui ne lui rend pas ses efforts, sa position fragilisée va lui faire entrevoir le caractère inhumain des contingences de son ancien emploi, mais la machine si bien huilée du parfait travailleur n'est pas si facile à stopper...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sélections et récompenses[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Ceux qui travaillent
Score cumulé
SiteNote
Allociné3.8 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Libération5.0 étoiles sur 5[1]
CinéSéries4.0 étoiles sur 5[2]
Le Figaro3.0 étoiles sur 5[3]

Le film est globalement apprécié par la critique presse, il reçoit une moyenne de 3,8/5 sur AlloCiné.

Libération aime beaucoup le film, il dit que pour son premier film « Antoine Russbach réussit un solide drame social, porté par un Olivier Gourmet magistral en employé dévoué, victime de son zèle. »[4]

CinéSéries apprécie le long-métrage qui est « un film qui donne à voir, outre les dérives d’un capitalisme forcené, la chute d’un homme qui parvient, grâce à l’amour de sa famille, à remettre en question certains de ses choix de vie, à renouer avec ses racines et finalement à trouver sa place. »[5]

Le Figaro est plus mitigé, mais écrit tout de même que c'est un film dans lequel « Antoine Russbach dresse un constat glaçant du monde du travail. »[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « «CEUX QUI TRAVAILLENT», RUDE SORTIE DE CADRE », liberation.fr
  2. « Ceux qui travaillent : jusqu’où aller pour ne pas perdre son âme », cineserie.com
  3. « Ceux qui travaillent: le port de l’angoisse », lefigaro.fr
  4. « «Ceux qui travaillent», rude sortie de cadre », sur Libération.fr, (consulté le 7 novembre 2019)
  5. « Critique de Ceux qui travaillent (Film, 2019) », sur CinéSéries, (consulté le 7 novembre 2019)
  6. Nathalie Simon, « Ceux qui travaillent: le port de l’angoisse », sur Le Figaro.fr, (consulté le 7 novembre 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]