Cessna 620

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cessna 620
image illustrative de l’article Cessna 620

Rôle Avion de transport
Constructeur Drapeau : États-Unis Cessna
Équipage 2 personnes
Statut Resté à l'état de prototype
Premier vol
Production 1
Dimensions
Longueur 13,59 m
Envergure 16,76 m
Masse et capacité d'emport
Max. au décollage 6,192 t
Passagers 8 à 10
Motorisation
Moteurs 4 Continental GSO-526A
Puissance unitaire 239 kW
(320 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale 418 km/h
Vitesse maximale 454 km/h
Autonomie 2 735 km
Altitude de croisière 7 620 m

Le Cessna 620 est un avion de transport américain des années 1950. Il n'a pas dépassé l'état de prototype.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1953 les responsables de la société Cessna annoncèrent leur intention de développer un avion de transport léger, apte aux missions d'affaire alors en plein développement. Leur nouvel avion, désigné Cessna 620, avait la particularité notable d'être un quadrimoteur alors que le constructeur ne concevait alors que des monomoteurs et des bimoteurs. L'usinage du prototype fut lancé fin 1955, il s'agissait alors du plus gros avion construit par l'entreprise. Son développement fut abandonné au bout de seulement cinquante heures de vol, l'avion n'étant pas jugé satisfaisant pour le marché américain de l'époque. Il a été ferraillé.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le Cessna 620 était un monoplan à aile basse cantilever construit en métal et disposant d'une cabine pressurisée pour l'accueil de 8 à 10 passagers. Il possédait un empennage cruciforme. Par ailleurs, il était doté d'un train d'atterrissage tricycle escamotable. un réservoir de carburant annexe avait été implanté au bout de chaque aile. Sa propulsion était assurée par quatre moteurs Continental GSO-526A d'une puissance unitaire de 320 chevaux, entraînant chacun une hélice tractive tripale.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Pelletier, Les avions de ligne américains, des origines à nos jours, Clichy (92), Guides Larivière, coll. « Minidocavia » (no 24), (ISBN 978-2-848-90128-2, OCLC 494885789).

Sur les autres projets Wikimedia :