Cessetani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cessetani
Image illustrative de l'article Cessetani
Carte de localisation du peuple des Cessetani dans la péninsule Ibérique.

Langue(s) Ibère
Villes principales Cesse, Subur
Région d'origine Camp de Tarragone, depuis approximativement Coll de Balaguer jusqu'au Massif de Garraf.
Région actuelle Catalogne (Espagne)
Frontière Ibères

Les Cessatani étaient une tribu ibère qui vivait dans le camp de Tarragone, depuis à peu près Coll de Balaguer au sud, jusqu'au Massif de Garraf au nord, la sierra d'Argentera et les montagnes de Prades à l'ouest, et la sierra de la Llacuna et de Puigfred au nord-ouest. Il n'est pas connu si les habitants résidaient durant toute l'année au Conca de Barberà et dans les Penedés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Représentation de la citadelle ibérique de Calafell.

Des vestiges de lieux habités datant du IIe siècle av. J.-C. ont été retrouvés dans plusieurs lieux (Montblanc, Tivissa, Fontscaldes). La ville la plus importante était Cesse, qui était connue pour l'abondance de monnaie, car c'est dans ce lieu qu'une légende fait référence aux as de Cesse. Des drachmes d'imitation emporionne, avec la légende tarakonsalis ont également y été retrouvés. L'existence de deux monnaies laisse supposer l'existence d'une possible double dénomination de la ville. Si la ville de Cesse n'était pas l'actuelle Tarragone, il pourrait s'agir de Tornabous, situé au sud de la région. Ptolémée mentionne aussi comme ville des Cessetani : Subur, qui pourrait être le village ibère d'Adarró (aujourd'hui Vilanova i la Geltrú), ou bien encore Sitges.

Les autres lieux de présence des Cessetani se nomment Oleastrum (aujourd'hui Hospitalet del Infant), le Fondo d'en Roig à Cunit, Palfuriana (aujourd'hui El Vendrell), et sans doute, Calafell et Olèrdola, qui était d'importantes citadelles fortifiées.

Les Romains dénommèrent, dans un premier temps, ce territoire sous le nom de Cessetania. Les chroniques romaines durant la conquête de l'Hispanie qualifièrent ses habitants comme « des barbares et des esclaves misérables ».

Annexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (es) P. Bosch i Gimpera, Etnología de la Peninsula Ibérica, Barcelone, Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (es) J. Sanmartí et J. Santacana, ELS IBERS DEL NORD, Barcelone, Rafael Dalmau Ed., (ISBN 84-232-0691-2) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Lien externe[modifier | modifier le code]