Cesare Giulio Viola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Viola.
Cesare Giulio Viola
Naissance
Tarente, Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Décès (à 71 ans)
Positano, Italie
Profession Scénariste
Écrivain
Dramaturge
Films notables Sciuscià

Cesare Giulio Viola est un scénariste, écrivain et dramaturge italien né le à Tarente, dans la région des Pouilles, et mort le à Positano en Campanie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de l'archéologue Luigi Viola (it), Cesare Giulio Viola a combattu au cours de la Première Guerre mondiale.

Il déménage ensuite à Rome où il est critique de théâtre pour divers journaux. Il se consacre à l'écriture et au théâtre (plus de 30 pièces à son actif). Dans les années 1930, il commence à écrire des scénarios et a un rôle de premier plan dans les syndicats des auteurs et écrivains fascistes. Au cours des années 1940, il collabore notamment avec Vittorio De Sica[1].

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1907 : Mattutino
  • 1926 : Il cuore in due
  • 1931 : Fine del protagonista
  • 1931 : Il giro del mondo
  • 1933 : Quella
  • 1935 : Stratosfera
  • 1936 : E lui gioca!
  • 1937 : Canadà
  • 1937 : L'inferno
  • 1939 : Gavino e Sigismondo
  • 1939 : Vivere insieme
  • 1940 : La nostra età
  • 1941 : Non è vero
  • 1947 : Poveri davanti a Dio
  • 1950 : Vita mea
  • 1951 : Salviamo la giovane
  • 1952 : In nome del padre
  • 1956 : Nora seconda
  • 1956 : Come si dovrebbero amare le donne
  • 1958 : Venerdì santo

Littérature[modifier | modifier le code]

  • 1909 : L'altro volto che ride
  • 1922 : Capitoli
  • 1924 : Pricò
  • 1946 : Perché?
  • 1953 : Quinta classe
  • 1958 : Pater. Il romanzo del lume a petrolio

Filmographie[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Viòla, Cesare Giulio nell'Enciclopedia Treccani », sur treccani.it (consulté le 14 février 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]