Cervera del Maestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cervera.
Cervera del Maestre
Cervera del Maestrat (ca)
Blason de Cervera del Maestre
Héraldique
Vue panoramique de Cervera del Maestre.
Vue panoramique de Cervera del Maestre.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Communauté valencienne Communauté valencienne
Province Province de Castellón Province de Castellón
Comarque Baix Maestrat
District judic. Vinaròs
Maire
Mandat
Adolfo Sanmartin Besalduch (PSPV-PSOE)
Depuis 2011
Code postal 12578
Démographie
Population 711 hab. (2013)
Densité 7,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 27′ 00″ nord, 0° 16′ 00″ est
Altitude 316 m
Superficie 9 324 ha = 93,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Communauté valencienne

Voir sur la carte administrative de Communauté valencienne
City locator 14.svg
Cervera del Maestre

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Cervera del Maestre

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Cervera del Maestre
Liens
Site web pas de site de la mairie

Cervera del Maestre, en castillan et officiellement (Cervera del Maestrat en valencien)[1], est une commune d'Espagne de la province de Castellón dans la Communauté valencienne. Elle est située dans la comarque du Baix Maestrat et dans la zone à prédominance linguistique valencienne[2]. Elle fait partie de la mancomunidad de la Taula del Sénia.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cervera est entourée d'un paysage typique de pays sec. Elle est montagneuse, avec une altitude moyenne de 316 m. Ses sommets les plus élevés sont Revoltons (635), Perdiguera (516) et Mola (481). Le terrain est de nature rocheuse et argileuse. Le climat est un climat de transition entre le climat méditerranéen et le climat continental.

Elle possède une végétation à base de yeuses. Les terres cultivables du territoire sont consacrées surtout aux cultures adaptées à la sècheresse: amandiers, caroubiers et oliviers; les cultures irriguées sont rares, sauf un peu celle de l'artichaut, quelques agrumes et des légumes.

On accède à cette localité depuis Castellón en prenant la AP-7 puis la CV-135.

Localités limitrophes[modifier | modifier le code]

Le territoire de Cervera del Maestre est voisin des localités suivantes: La Jana, Traiguera, San Jorge, Cálig, Peñíscola, Santa Magdalena de Pulpis, Salsadella et Sant Mateu toutes dans la province de Castellón.

Histoire[modifier | modifier le code]

Charte de peuplement de Cervera del Maestre (1235)

Cervera del Maestre a une histoire ancienne comme le démontrent de nombreux gisements archéologiques. La ville a été fondée par les grecs phocéens en 331 av. J.-C. Au Mas d'Aragó, on peut voir les restes d'une villa agricole romaine. Le village est aujourd'hui encore dominé par le château construit au XIe siècle.

Le château a été le centre du territoire du bailliage de Cervera, qui fut donné, avant la reconquête par Ramón Berenguer IV à l'Ordre de l'Hôpital; cette donation a été confirmée par le roi Jacques Ier le Conquérant en 1235. Elle comprenait les villages de Traiguera, La Jana, Chert, Carrascal, Cálig, La Barcella, Rosell, San Mateo, Canet lo Roig et Más de los Estellés. En novembre 1233, les hospitaliers signèrent une charte de repeuplement (Carta Puebla) avec les musulmans; ils en accordèrent une autre pour les chrétiens de tout le district en 1235. En 1250, l'Ordre accorda une nouvelle carta puebla (charte de repeuplement) uniquement pour la ville. En 1317, la ville passa aux mains de l'Ordre de Montesa; ce fut le moment d'un grand développement de l'activité commerciale. Au XIVe siècle, ses revenus ont été donnés à la Mesa Maestral; la ville resta attribuée à la figure du Grand Maître jusqu'au XIXe siècle.

Démographie[modifier | modifier le code]

Le maximum du nombre d'habitants a été atteint en 1900 avec 2.525 habitants et depuis ce nombre est descendu jusqu'à 767 en 1994.

Évolution démographique
1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2005 2007 2013
831 779 767 746 730 711 661 640 663 724 711

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité
1979-1983 Vicente Cardona Paüls UCD -
1983-1987 Joaquín Adell Besalduch PSOE -
1987-1991 José Ballester Salvador PP -
1991-1995 José Ballester Salvador PP -
1995-1999 José Ballester Salvador PP -
1999-2003 Carolina Salvador Moliner PP -
2003-2007 Antonio Lluch Cardona PSPV-PSOE -
2007-2011 Antonio Lluch Cardona PSPV-PSOE -
2011-2015 Adolfo Sanmartin Besalduch PSPV-PSOE -


Économie[modifier | modifier le code]

Les principales activités économiques sont l'agriculture de climat sec (caroube, olivier et amandier) et l'élevage (avicole et porcin). Il n'existe que peu d'industrie (artisanat, ébénisterie).

Église de l'Assomption

Sites et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

  • Ermitage de San Sebastián. Construit originellement comme hôpital, c'est un édifice de plan carré, trois nefs inégales et des arcs irréguliers en plein cintre et arcs en ogive sur des piliers octogonaux. Singulier dans toute la Communauté Valencienne.
  • Église paroissiale. Elle est dédiée à l'Assomption de la Vierge; elle est insérée dans la trame urbaine; on y accède par deux volées d'escaliers qui donnent accès aux deux portes. Elle a une nef unique avec deux chapelles latérales. Le portail est simple, avec un arc en plein cintre sur des impostes. À l'intérieur on peut noter un autel dédié à la Virgen de la Costa, avec une statue en bois du XVIe siècle et une croix processionnelle gothique. Détachons la tour du Clocher, baroque, hexagonale, en pierre et à deux corps: l'inférieur massif et le supérieur avec des ouvertures entre les piliers.

Monuments civils[modifier | modifier le code]

Porte du Château
  • Molino Aceitero ou Molí de l'Oli (moulin à huile). Antique moulin à huile qui est conservé parfaitement et qui actuellement abrite un Musée de l'Huile. il est du XVe siècle.
  • Castillo de la Maestranza de Montesa. Le château est d'origine arabe, de plan irrégulier, avec plusieurs enceintes non concentriques, construit au XVIe siècle sur les fondations d'un château ibérique. On peut voir les courtines des murailles, dressées sur le rocher du monticule, mais partiellement arasées. À l'intérieur, on trouve les restes d'une citerne, les voutes des anciens fours et le portail d'entrée avec un arc en plein cintre. À l'origine, il possédait 4 grosses tours; la surface intérieure est approximativement de 5 000 mètres carrés.

Lieux à voir[modifier | modifier le code]

  • Font de la Roca. Source et zone de acampada.
  • Font de la Caravela. Source.
  • Casa Pacha Mama. Casa del arte.
  • La Perdiguera y Mas d'Exauli. Paraje de interés.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Parmi les plats typiques du village, notons: paella valenciana dans le style de Cervera, arroz con caracoles, "tombet de bou", pastissets et pâtisserie typique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) Empar Minguet i Tomàs, Els processos de normalització lingüística en l'àmbit municipal valencià, Valence, Universitat de València, , 1 199 p. (ISBN 84-370-6368-X), p. 388
  2. Loi 4/1983 du 23 novembre 1983 relative à l'utilisation et l'enseignement du valencien

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]