Certificat Voltaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Certification Voltaire)

Le Certificat Voltaire est un examen créé en 2010 par le Projet Voltaire. Il est censé permettre d'attester de son niveau en orthographe et en expression française, en vue de valoriser celui-ci sur un CV.

Il est possible de se préparer à la certification grâce au programme d'entraînement payant « Projet Voltaire ».

Historique[modifier | modifier le code]

Le Certificat Voltaire a été créé en 2010 par l'entreprise Woonoz[1]. Parmi les collaborateurs à l'origine de la mise en place du projet, on retrouve le champion du monde d'orthographe Bruno Dewaele, Marie-France Claerebout, Aurore Ponsonnet, Sandrine Campese, Julien Soulié, Évelyne Vernisse et Agnès Colomb[2],[3].

Principe de fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le Projet Voltaire évalue dans un premier temps le niveau global en orthographe ou en expression. Il construit ensuite une liste de leçons adaptées au niveau du candidat. Ce dernier s'entraîne par la suite sur le site du Projet Voltaire ou son application.

L'examen se déroule dans des centres agréés par le Certificat Voltaire, avec une vérification d'identité et sous surveillance. Il existe un examen spécifique à l'orthographe (3 heures) et un autre portant sur l'expression (deux heures).

Examen portant sur la maîtrise de l'orthographe[modifier | modifier le code]

Les candidats doivent répondre à 195 questions sous forme de QCM. L'examen est divisé en deux parties : dans un premier temps, les difficultés courantes de l'orthographe ; dans un second temps, les difficultés à un niveau plus difficile et littéraire. Le but de ces questions est de déceler une ou des fautes ou bien l'absence d'erreurs. De plus, l'examen comprend une dictée de quelques lignes.

Examen portant sur la maîtrise de l'expression[modifier | modifier le code]

L'examen est divisé en deux parties. Dans un premier temps, les candidats doivent répondre à 100 questions portant sur le sens de mots. Ensuite, un texte leur est lu et ils doivent en faire une synthèse en un nombre limité de mots. L'objectif est de déterminer si le candidat dispose d'un vocabulaire riche et varié, et s'il est capable de l'utiliser à bon escient.

Pour passer la certification (épreuve Orthographe ou Expression), il faut s'inscrire en ligne sur le site Internet du Certificat Voltaire[4].

Critique[modifier | modifier le code]

Des professionnels de l'enseignement du français [Qui ?] se sont montrés réservés sur le Certificat Voltaire, pour différentes raisons. Ces dernières incluent l'absence de prise en compte des dernières réformes de l'orthographe, ainsi que le recours exclusif à des QCM demandant de repérer les cacographies[5].

Par ailleurs, les méthodes de l'entreprise privée assurant la certification interrogent ; le but étant naturellement de vendre de formations et mises à niveau, elle produit des études critiquables sur l'état de la maîtrise de la langue dans la population française[6].[non neutre]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nathalie Bougeard, « La certification Voltaire pour prouver son niveau de français », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  2. « L'équipe du Certificat Voltaire », sur Certificat Voltaire (consulté le )
  3. « Notre comité d'experts - Orthographe et Projet Voltaire », sur Le Projet Voltaire (consulté le )
  4. « Inscription au Certificat Voltaire : Orthographe - Expression », sur Certificat Voltaire (consulté le )
  5. Christophe Benzitoun, « Remise à niveau en orthographe : la faute à Voltaire ? », sur The Conversation (média), .
  6. Tony Le Pennec, « Rap et orthographe : BFM cite (mal) une étude bidon », sur Arrêt sur images, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]