Cernon (Jura)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cernon.

Cernon
Cernon (Jura)
Le barrage du Saut-Mortier sur l'Ain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Lons-le-Saunier
Canton Moirans-en-Montagne
Intercommunalité Petite Montagne
Maire
Mandat
Bernard Rude
2014-2020
Code postal 39240
Code commune 39086
Démographie
Population
municipale
255 hab. (2015 en diminution de 4,85 % par rapport à 2010)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 24′ 14″ nord, 5° 39′ 01″ est
Altitude Min. 307 m
Max. 801 m
Superficie 16,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cernon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cernon

Cernon est une commune française située dans le département du Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue du hameau de Menouille depuis le belvédère du barrage de Vouglans.

Cernon est située dans le département du Jura. En 1822, la commune de Menouille ou Menouilles, qui compte un peu plus de 200 habitants à l'époque, est rattachée à Cernon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Fétigny Sarrogna Onoz Rose des vents
Légna
Arinthod
N
O    Cernon    E
S
Vescles Lect

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

1822 : rattachement de Menouille à Cernon ;

1973 : rattachement de Viremont à Cernon.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Jean-Louis Tissot    
mars 2008 en cours Bernard Rude[1] SE Retraité Fonction publique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2015, la commune comptait 255 habitants[Note 1], en diminution de 4,85 % par rapport à 2010 (Jura : -0,36 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
297323263291528532505544508
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
480464464444417436357360330
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
327324337309420300217233216
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
281285228225268254242265253
2015 - - - - - - - -
255--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Barrage de Vouglans (situé entre Cernon et Menouille)
  • Église Saints-Romain-et-Barula ;
  • Chapelle Saint-Oyen de Menouille ;
  • Tournerie de Menouille (XXe s), inscrite à l'IGPC depuis 1992[6] ;
  • Centrale du Saut-Mortier, inscrite à l'IGPC depuis 1991[7] ;
  • Barrage de Vouglans, que la commune partage avec Lect, et dont l'ensemble générateur d'énergie est inscrit à l'IGPC depuis 1991[8] ;
  • Centrale du Barrage, inscrite à l'IGPC depuis 1991[9] ;
  • Cité ouvrière (XXe s), au lieu-dit « La Cité », inscrite à l'IGPC depuis 1991[10] ;
  • Maisons d'ouvriers jumelées (XXe s), Rue des Lézines, inscrites à l'IGPC depuis 1991[11] ;
  • Maison du Finage (XXe s), près du barrage, inscrite à l'IGPC depuis 1991[12] ;
  • Belvédère du Châtelet (XXe s), dominant le lac de Vouglans.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]