Ceriantharia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les cnidaires
Cet article est une ébauche concernant les cnidaires.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet zoologie.

Les cérianthaires, ou « cérianthes » (nom scientifique Ceriantharia) constituent une des trois sous-classes de cnidaires anthozoaires, d'aspect proche des anémones de mer.

Description et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les cérianthes ressemblent facilement à des anémones de mer ou à des vers tubicoles. Ils sont protégés par un tube mou et large planté dans le substrat, fait de nématocystes spéciaux appelés ptychocystes, dans lequel ils disparaissent lors d'une menace. Il s'en élève un panache de bras longs et effilés, souvent très nombreux, ce qui les distingue (comme le tube caractéristique) des anémones - dont ils sont en réalité assez éloignés d'un point de vue phylogénétique. Les tentacules sont de deux taille : les périphériques sont longs, et ceux situés vers le centre (où se trouve la bouche) plus courts ; ils peuvent souvent arborer des couleurs voyantes, et les deux types de tentacules sont facilement de couleurs différentes. Ce sont des polypes généralement solitaires, et ne formant presque jamais de colonies soudées.

L'espèce la plus courante sur les côtes européennes est le grand cérianthe, Cerianthus membranaceus.

Liste des familles[modifier | modifier le code]

Cerianthus membranaceus, une espèce commune en Europe.

Selon World Register of Marine Species (27 mars 2014)[1] :

Selon ITIS (27 mars 2014)[2] :



Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]