Cerfeuil sauvage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anthriscus sylvestris

Anthriscus sylvestris, l'Anthrisque sauvage, encore appelé Cerfeuil sauvage ou Cerfeuil des bois, est une plante herbacée bisannuelle ou vivace (parfois annuelle) de la famille des Apiaceae.

Étymologie et dénominations[modifier | modifier le code]

Le nom scientifique anthriscum désignait le cerfeuil sauvage. La plante porte comme noms vernaculaires « cerfeuil d'âne », « ciguë blanche », en raison de sa ressemblance avec la grande et la petite ciguë[1].

Description[modifier | modifier le code]

Ses principales caractéristiques sont[2] :

Appareil végétatif[modifier | modifier le code]

Plante vivace fétide, à souche épaisse et allongée, elle a une tige creuse, cannelée, à nœuds un peu renflés, poussant à une hauteur de 60 à 170 cm. Les feuilles sont luisantes, les inférieures à pétiole égalant environ le limbe ou plus court, tripennatiséquées, à segments oblongs-lancéolés, rapprochés, subaigu.

Appareil reproducteur[modifier | modifier le code]

Inflorescences
  • Couleur dominante des fleurs : blanc
  • Période de floraison : avril-juillet
  • Inflorescence : ombelle d'ombellules (l'ombelle portant de 7 à 16 rayons presque égaux, l'ombellule de 8 à 12 rayons secondaires), avec un involucre nul tandis que l'involucelle est composée de 5 folioles lancéolées réfléchies
  • Sexualité : hermaphrodite
  • Pollinisation : entomogame
  • Fruit : akène lisse et luisant, à bec très court
  • Dissémination : barochore

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Plante rudérale, elle fait souvent partie de la végétation anthropogène, nitrophile à dominance d’espèces vivaces, eurosibérienne et méditerranéenne.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Sa racine est toxique. Elle contient notamment un lignane antimitotique (empêchant la division cellulaire) qui a une action abortive. Les feuilles, les fleurs et les jeunes fruits sont légèrement aromatiques et ont un goût agréable. Les feuilles et les tiges sont cuites en légumes[3].

Confusions possibles[modifier | modifier le code]

Cueilli dans la nature pour consommer ses parties comestibles, elle doit inciter le promeneur à veiller à ne pas pas confondre ce cerfeuil avec la grande et la petite ciguë. Le cerfeuil a une tige poilue vers le bas alors que chez la ciguë, elle est entièrement glabre et tachetée de rouge-pourpre, notamment dans la partie inférieure. Les feuilles du cerfeuil sont tripennées, celles de la grande ciguë plus découpées et divisées (composées trois à cinq fois). L'involucelle de la petite ciguë porte 1 à 5 longues bractéoles linéaires, pendantes, plus grandes. L'Anthrisque sauvage se distingue également de la berce du Caucase (plante invasive produisant des toxine phototoxiques), cette dernière atteignant 2 mètres et ayant des ombelles qui portent 50 à 150 rayons. Il se distingue aussi du Cerfeuil penché aux feuilles plus glauques et à la tige tachetée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Couplan, Les plantes et leurs noms. Histoires insolite, Éditions Quae, (lire en ligne), p. 147.
  2. Données d'après : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.
  3. François Couplan, Le régal végétal : plantes sauvages comestibles, Editions Ellebore, , p. 103

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :