Cerf aboyeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Muntiacus muntjak

Le Muntjac indien ou Cerf aboyeur (Muntiacus muntjak) est un petit cervidé qui vit dans le sous-continent indien et en Asie du Sud-Est. Il est appelé ឈ្លូស en cambodgien, et sa chair tendre est très appréciée.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

On trouve des populations de ces cervidés au Sri Lanka, en Inde, au Népal, au Pakistan (dans le nord-est), au Bangladesh, au Bhoutan, en Chine (dans le sud), en Malaisie, en Indonésie (Sumatra, Bornéo, Java, Bali et d'autres îles indonésiennes).

On le trouve dans les forêts humides et les zones de végétation dense. Sur les pentes de l'Himalaya, ces animaux montent jusqu'à plus de 2 000 m d'altitude. Il est solitaire et diurne.

Description[modifier | modifier le code]

Le Cerf aboyeur mesure jusqu'à un mètre de long, pour environ 50 cm au garrot de taille moyenne (de 40 à 78 cm pour les plus grands).

Il porte des petits bois (15 cm) munis d'un seul andouiller et porté sur un pivot large et poilu. Il pousse de petits cris proche d'un aboiement.

C'est le mammifère ayant le plus petit nombre de chromosomes de notre planète (trois paires)[1].

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Groves a en 2003 séparé les populations de M. muntjak en deux espèces indépendantes : les animaux des îles de Malaisie et d'Indonésie conservant le nom de M. muntjak, les animaux du continent devenant une nouvelle espèce : Muntiacus vaginalis. Cette position avait déjà été proposée par le même auteur avec Grubb en 1990[2].

Toutefois, cette séparation en deux espèces est considérée par l'IUCN comme « repos[ant] sur très peu de preuves[2] ». D'autres travaux sont donc encore nécessaires pour valider cette classification.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Le muntjac de Reeves (Muntiacus reevesi), une espèce proche qui colonise l'Angleterre.

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

untiacus muntjak ] (en)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Human origins: what bones and genomes tell us about ourselves Par Rob DeSalle,Ian Tattersall
  2. a et b Muntiacus muntjak, article présentant Muntiacus muntjak sur le site de l'IUCN, consulté le 8 octobre 2011.