Cercle anglais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cartes postales de l'ancien English Club, Place Royale début 20e

Le Cercle anglais est une association située à Pau, prenant la forme d’un club privé dont l’origine remonte à 1828. Elle détient et assure la conservation d’une collection d’objets d’arts, de tableaux, de meubles et de livres répertoriés à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques (ISMH)[1].

Parmi les buts qu’elle s’est donnés figure l’ouverture annuelle des salons du Cercle à l’occasion des Journées européennes du patrimoine. Le Cercle anglais organise aussi des conférences sur des sujets historiques ou de société. Elle assure par ailleurs la promotion de publications de ses membres, toutes centrées sur l’histoire et le souvenir du passé anglo-américain de Pau. Les salons du Cercle anglais se trouvent à la villa Lawrence, propriété de la ville de Pau.

Historique[modifier | modifier le code]

La villa Lawrance, patrimoine historique de la Ville de Pau, résidence du Cercle Anglais et de l’Académie de Béarn

À l’origine du Cercle, en 1828, des membres de la colonie britannique se réunissent autour d’une salle de lecture et, le , ils fondent The English Literary Society (société littéraire anglaise), qui devient en 1859 The English Club[2]. Le club se trouve alors place Royale à Pau et est durablement hébergé à partir de 1871 dans un bâtiment jouxtant l’hôtel de France, jusqu’en 1955, date à laquelle il est transféré dans les salons de l’hôtel de Gassion. Après d’autres séjours dans des lieux historiques de Pau, il est depuis 2002 fixé dans la villa Lawrence. Pendant des décennies, en raison de l’appartenance de ses membres au Pau Hunt, au Polo Club ou au Pau Golf Club, le Cercle anglais est le siège de la vie sportive paloise[3].

Collections[modifier | modifier le code]

Les collections du Cercle anglais, outre les volumes des XIXe et XXe siècles de sa bibliothèque anglaise (une partie se trouve aux Archives municipales), comprennent des œuvres d’Allen Culpepper Sealy (1850-1927), Jean Heïd « Hed » (1890-1957), Harry La Montagne (1869-1959), Paul Mirat (1885-1966), Henri Piscatory de Vaufreland (1873-1957) et Eugène Blocaille (1873-1961). On y trouve aussi de nombreuses évocations du passé hippique de Pau, des tableaux des cross-countrys et des steeple-chases, des illustrations de la chasse au renard et de son équipage, le Pau Hunt, et des souvenirs de ses membres, sous forme de portraits et de caricatures.

Chairmen de l'English Club.

Membres et invités notables[modifier | modifier le code]

La liste ci-dessous indique le nom de quelques uns des membres ou invités notables de l'association[3],[4].

René d'Astorg
Belle Baruch (an)[5],[6] Invitée
Captain James Barrow Fondateur et mari de l'écrivain Frances Elizabeth Barrow(an), née Mease dite « Aunt Fanny »
James Gordon Bennett Junior Master du Pau Hunt, 1880 à 1882
Sir Alan Francis Brooke, 1er vicomte Alanbrooke Invité
Sir Victor Brooke Master du Pau Hunt, 1885 à 1888
Coco Chanel[7] Invitée
Lord John_Yarde-Buller (2e baron_Churston) Champion, 1901, English Billiards, Forbes Morgan Cup, Cercle Anglais
Anne Marie Timoléon François de Cossé, 11e duc de Brissac
Arthur Smyth Este, dis Baron d'Este Master du Pau Hunt, 1896 à 1901
Lord Howth (an)
Harry La Montagne
Jasper Hall Livingston
Ward McAllister(an)[8]
Cecil William Mercer écrivain pseudonym Dornford YatesDornford Yates(an)
Sir John Nugent Nugent, 3e Baronet of Cloncoskoran [3],[4]
Henri Piscatory de Vaufreland
Frederick Henry Prince Master du Pau Hunt, 1910 à 1940
Frederick Henry Prince Junior
Norman Prince
Charles Henry Ridgway Master du Pau Hunt 1899 à 1900 et 1901 à 1910, mari de Ellen Richards Ridgway, née Munroe
Henry Russell
Harry Worcester Smith[9] Invité, Master du Grafton Hunt à Massachusetts
General Thomas Montagu Steele (an)
Dr. Alexander Taylor Fondateur
Lt.-Col. John Talbot Darnley Talbot-Crosbie

Invités royaux[modifier | modifier le code]

La liste ci-dessous mentionne les invités royaux de l'association[10],[11] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Benoist Delage, « Inscription d'objets mobiliers au titre des monuments historiques », Arrêté préfectoral N° 2014/ENV/05,‎
  2. François Laitty, « authorisation de la constitution de la Société Littéraire Anglaise », Arrèté Préfectoral des Basse Pyrénées,‎ .
  3. a b et c Pierre-Henri Sabin; Maxine Malet, Léon-Pierre Pivert, Le Cercle Anglais, Tourism climatique et période anglaise, Le Cercle Anglais, .
  4. a et b Joseph Duloum, Les Anglais dans les Pyrénées et les Débuts du Tourisme Pyrénéen (1736 – 1896), Les Amis du Musée Pyrénéen, .
  5. « Notes Mondaines », Pau Saison,‎ 1929-1936
  6. (en) Mary R. Miller, Baroness of Hobcaw. The Life of Belle W. Baruch, Columbia, South Carolina, The University of South Carolina Press, , 212 p. (ISBN 978-1-57003-959-1).
  7. Jean Lebrun, Notre Chanel, Saint-Pourçain-sur-Sioule, Bleu Autour, , 280 p. (ISBN 978-2-35848-058-1 et 2-35848-058-4), p. 280.
  8. (en) Ward McAllister, Society as I have Found it, New York, Cassell Publishing Company, .
  9. (en) Harry Worcester Smith, A Sporting Tour Through Ireland, England, Wales and France, Volume I, Columbia, South Carolina, The State Company, .
  10. (en) « Biarritz Regrets Wales' Departure », The Sunday Star Washington D.C.,‎ , p. 20
  11. Pierre Tucoo-Chala, Pau, Ville Anglaise, .

Liens externes[modifier | modifier le code]