Ceratophrys ornata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grenouille cornue.
image illustrant les amphibiens
Cet article est une ébauche concernant les amphibiens.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet Herpétologie.

Ceratophrys ornata
Description de cette image, également commentée ci-après

Grenouille cornue
d'Argentine

Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Super-ordre Salientia
Ordre Anura
Sous-ordre Neobatrachia
Famille Ceratophryidae
Genre Ceratophrys

Nom binominal

Ceratophrys ornata
(Bell, 1843)

Synonymes

  • Uperodon ornatum Bell, 1843
  • Trigonophrys rugiceps Hallowell, 1857 "1856"
  • Ceratophrys ensenadensis Rusconi, 1932 "1931"

Statut de conservation UICN

( NT )
NT  : Quasi menacé

Ceratophrys ornata est une espèce d'amphibiens de la famille des Ceratophryidae[1]. En français, elle est nommée, Grenouille cornue d'Argentine ou Grenouille cornue de Bell ou Grenouille cornue ornée ou Escuerzo commun.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre jusqu'à 500 m d'altitude[1],[2] :

Description[modifier | modifier le code]

Ceratophrys ornata
Ceratophrys ornata

Elle possède un corps bien en chair, une bouche immense et deux yeux saillants ressemblant à deux petites cornes au-dessus de la tête. Elle peut mesurer jusqu'à 12 cm de long (sans les pattes). Sa peau montre des taches de couleur verte et brillantes.

Éthologie[modifier | modifier le code]

Elle a l'habitude de se cacher en s'enterrant dans la boue, ou tout autre substrat humide, laissant uniquement ses yeux au-dehors. Elle reste totalement immobile et à l'affût d'une proie éventuelle qui passerait à sa portée. Elle saute alors hors de la vase et engloutit sa victime. Elle est capable d'avaler une petite souris. À la différence de la majorité des grenouilles, les têtards de cette espèce sont également prédateurs.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Bell, 1843 : The Zoology of the Voyage of H.M.S. Beagle Under the Command of Captain Fitzroy, R.N., during the Years 1832 to 1836, vol. 5, p. 1-51 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]