Centreon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Centreon

Informations
Créateur Epitech
Développé par Centreon
Dernière version 2.8.5 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Dépôt github.com/centreon/centreonVoir et modifier les données sur Wikidata
État du projet Actif
Environnement LinuxVoir et modifier les données sur Wikidata
Type Application de supervision (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Licence GPLv2Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web centreon.com

Centreon est un logiciel de supervision informatique édité par la société du même nom.

Histoire[modifier | modifier le code]

Historiquement appelé Oreon[2], Centreon est une solution de supervision des applications, systèmes et réseaux, basé sur les concepts de Nagios. Le cœur de Centreon est Open Source, distribué sous licence GPL v2[3] et gratuit. Des modules complémentaires à valeur ajoutée payants sont distribués par l’éditeur. Des modules complémentaires gratuits et open sources sont développés par des contributeurs sur GitHub[4].

Centreon fournit une interface simplifiée pour rendre la consultation de l'état du système accessible à un plus grand nombre d'utilisateurs, y compris des non-techniciens, notamment à l'aide de graphiques de performance. Les techniciens ont cependant toujours accès aux informations techniques de l'ordonnanceur. En 2005, la société Merethis (maintenant Centreon) est fondée et est chargée de fédérer la communauté autour de cette solution Open Source.

En juillet 2007, le logiciel Oreon change de nom pour devenir Centreon en raison d’un conflit de nom avec Orion (logiciel de supervision édité par SolarWinds). Merethis se recentre sur son rôle éditeur dès 2009 et choisit un modèle de développement de type Open Core : le cœur de Centreon (web, ordonnanceurs et quelques modules dont : Centreon CLAPI, Centreon Widgets) reste Open Source. Le cœur de Centreon est développé par la communauté et Merethis.

Depuis début 2012, Merethis propose une alternative à Nagios et aux NDOUtils : il s'agit respectivement de Centreon Engine et Centreon Broker qui sont réputés plus performants, plus économes en ressources et plus sécurisés[5]. Il permet également de mieux répondre aux besoins des architectures complexes (multi-input / multi-output). À partir de ce moment, ce logiciel tend à s'imposer comme un outil de supervision à part entière. Depuis cette prise de distance vis-à-vis de Nagios, Centreon prend son envol et intègre de nouvelles fonctionnalités plébiscitées par ses utilisateurs telles que : le rechargement à chaud de la configuration, la possibilité de gérer des downtimes récurrents (centreon-engine 2), la gestion des timezone (centreon-engine 2) ou la corrélation avancée d'événements (centreon-engine 2 et centreon broker 3). Autre fait marquant : à partir de la version 2.4 (janvier 2013), Centreon retire définitivement le mot Nagios de son interface web au profit du mot Centreon Engine[6].

En janvier 2015, Merethis change de nom et devient Centreon[7] et [8]. La société Centreon a pour unique but de promouvoir son logiciel, d’animer la communauté open-source qui fait son succès et d’aider les utilisateurs au quotidien en les formant et en leur apportant un support professionnel.

En août 2016, les produits sont renommés[9] : Centreon désigne dorénavant le produit intégrant le système d'exploitation basé sur CentOS et l'ensemble des produits libres (Centreon Web, Centreon Broker, Centreon Engine, ...) auparavant nommé CES : Centreon Enterprise Server. L'interface web Centreon est renommée en Centreon Web.

Éditions[modifier | modifier le code]

Solutions[modifier | modifier le code]

  • Centreon
  • Centreon IMP (Instant Monitoring Platform), solution dédiée aux PME et PMI
  • Centreon EMS, solution dédiée aux grandes organisations (inclut Centreon Open Source ainsi que les produits EPP, MAP, BAM et MBI)

Produits complémentaires[modifier | modifier le code]

  • Centreon EPP (Enterprise Plugin Packs), pack de plugin maintenus par Centreon
  • Centreon MAP, outil de modélisation et de visualisation
  • Centreon BAM (Business Activity Monitoring), outil d'analyse des activités métier
  • Centreon MBI (Monitoring Business Intelligence), outil de reporting et de business intelligence

Services[modifier | modifier le code]

L'éditeur propose des services commerciaux autour de ces produits :

  • TechSupport, support technique prioritaire
  • ProServices, accompagnement et expertise
  • Formations

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Centreon OSS[modifier | modifier le code]

L'ensemble des solutions Centreon reposent sur un environnement de base, totalement open source, baptisé OSS pour Open Source Software.

  • La possibilité d'avoir une vue synthétique de la supervision de son système d'informations
  • La visualisation de graphiques de performances
  • Des rapports de disponibilités des ressources supervisées : hôtes, services et groupes de ressources (disponible via IHM et exportables en csv)
  • Une interface de configuration intuitive pour les différents objets et fichiers de configurations des ordonnanceurs
  • La possibilité d'administrer chaque paramètre de l'interface web
  • La possibilité de mettre en place des accès restreints aux ressources et pages de l’interface, configurables de manières fines (via des LCA : Liste de Contrôles d'Accès)
  • La possibilité de suivre des logs d'utilisation de la solution (logs de modifications des ressources)
  • La possibilité de construire un dashboard à l’aide de widgets graphiques (carte Google Maps, listing des ressources, graphiques de performance…)
  • La possibilité de développer des modules additionnels pour étendre les fonctionnalités de la solution.

Éditions commerciales[modifier | modifier le code]

Se reporter à la documentation de l'éditeur pour obtenir la liste exhaustive des fonctionnalités supplémentaires présentes au sein des solutions commerciales.

Extensions[modifier | modifier le code]

De nombreux modules et widgets sont disponibles via l'éditeur ou la communauté pour étendre les fonctionnalités de la plateforme.

Langues[modifier | modifier le code]

Centreon est disponible en anglais (par défaut) et en français.

Architecture[modifier | modifier le code]

Centreon s’articule autour de trois composants open source :

  • Centreon Web, l'interface de visualisation
  • Centreon Engine, le moteur de collecte de données (basé sur Nagios 3)
  • Centreon Broker, le gestionnaire d'événements

Les numéros de version des composants et le numéro de version de Centreon ne correspondent pas. Se reporter à la documentation de l'editeur.

Installation[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

De manière générale, les logiciels Open Sources fournis par Centreon sont disponibles sous 4 formats :

  • ISO Linux basée sur la distribution CentOS v7 (recommandé)
  • Paquets RPM pour les distributions basées sur RedHat v6 et v7 (recommandé)
  • Machines virtuelles basées sur les distributions CentOs v6 et v7, au format OVA
  • Archives contenant les sources, à compiler sur n'importe qu'elle distribution GNU/Linux

Environnement[modifier | modifier le code]

Centreon s'appuie sur de nombreux logiciels libres :

  • Base de données : MariaDB ou MySQL et RRDTool
  • Serveur web : Apache et PHP
  • Librairie : Qt

La liste complète des prérequis de Centreon est disponible sur le site web de l'éditeur.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://github.com/centreon/centreon/releases/tag/2.8.5
  2. « Historique de Centreon », sur www.centreon.com
  3. (en) « centreon/LICENSE at 2.8.x · centreon/centreon · GitHub », sur github.com (consulté le 17 février 2017)
  4. (en) « Centreon · GitHub », sur github.com (consulté le 17 février 2017)
  5. « Centreon Engine & Centreon Broker - Benchmarks techniques de performance », Blog Centreon,‎ (lire en ligne)
  6. (en) « Liste des mises à jour de Centreon 2.4 » (consulté le 28 mars 2017)
  7. « Merethis devient Centreon », (consulté le 28 mars 2017)
  8. « Merethis devient Centreon », sur twitter.com, (consulté le 28 mars 2017)
  9. « Remaniement du catalogue des produits Centreon », sur blog.centreon.com, (consulté le 28 mars 2017)