Centre pénitentiaire de Saint-Denis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Centre pénitentiaire de Saint-Denis
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Région La Réunion
Ville Domenjod, Saint-Denis
Coordonnées 20° 55′ 10″ sud, 55° 30′ 16″ est
Géolocalisation sur la carte : La Réunion
(Voir situation sur carte : La Réunion)
Centre pénitentiaire de Saint-Denis
Géolocalisation sur la carte : Saint-Denis
(Voir situation sur carte : Saint-Denis)
Centre pénitentiaire de Saint-Denis
Installations
Capacité 554 places
Fonctionnement
Date d'ouverture 2008

Le centre pénitentiaire de Saint-Denis[1] ou de Domenjod est un centre pénitentiaire de l'île de La Réunion, département d'outre-mer français dans le sud-ouest de l'océan Indien. Elle est située à Domenjod, quartier de la commune de Saint-Denis, le chef-lieu. Le site de Domenjod a été choisi en .

Hubert Moreau, le directeur de la prison en a reçu les clés lors d'une cérémonie officielle en présence de Claude Harcourt, directeur de l'administration pénitentiaire et de Jean-Pierre Weiss, directeur de l'agence publique pour l'immobilier de la justice, le . Une clé symbolique a également été remise au préfet de la Réunion, Pierre-Henry Maccioni[2]. Georges Casagrande en devient le directeur en remplacement de Hubert Moreau le . En date du 25 septembre 2018, Pascal BRUNEAU est nommé chef d'établissement.

La maison d'arrêt comporte 554 places pour des prévenus en attente de jugement et des détenus dont la durée de peine est inférieure à 1 an.

Elle accueille des hommes, des femmes et des mineurs dans des quartiers séparés.

En , la prison accueille le Rwandais Pascal Simbikangwa, suspecté de génocide[3].

Évasion[modifier | modifier le code]

Une triple évasion en hélicoptère (dont Juliano Verbard) a lieu dans la prison le [4]. Elle n'était pas dotée de filets anti-hélicoptères.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]