Centre international de recherches et d'information sur l'économie publique, sociale et coopérative

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centre International de Recherches et d’Information sur l’Économie Publique, Sociale et Coopérative
Cadre
Forme juridique association
But promotion de l'économie sociale et solidaire
Zone d’influence Europe
Fondation
Fondation 1947, Suisse
Fondateur Edgard Milhaud
Identité
Siège Université de Liège, Quartier Agora, Place des Orateurs 1, Bât. B33 – bte 6, BE-4000 Liège, Belgique
Secrétaire général Bernard Thiry
Financement Cotisations, dons et subventions spécifiques
Site web http://www.ciriec.ulg.ac.be

Le CIRIEC (Centre International de Recherches et d’Information sur l’Économie Publique, Sociale et Coopérative) est une organisation scientifique internationale réunissant des chercheurs et de militants de l'économie sociale et solidaire. L'objet de ses recherches est l'action publique dans les domaines économiques (services publics, entreprises publiques et mixtes, économie solidaire et sociale, coopératives...).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le CIRIEC a été créé[1] en 1947 par Edgard Milhaud, enseignant à la faculté des Sciences économiques et sociales de Genève, fondateur en 1908 de la revue « Les Annales de l’économie collective »[2]. Il appartenait depuis 1912 à l’Alliance coopérative internationale (ACI) et à l’Office technique de la Fédération nationale des coopératives de consommation (FNCC).

Avec cette association, Edgard Milhaud voulait prolonger son action en faveur de l'économie collective. Sa création a été facilitée par des adhérents du monde syndical et coopératif, d'universitaires et de militants politiques. En 1957 le siège est transféré de Genève à Liège.

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Objets et organisation[modifier | modifier le code]

Le CIRIEC vise la promotion de l'économie collective (économie publique, sociale et coopérative) dans le monde : régie publique, coopération, régie coopérative, autres formes d'entreprises d'intérêt général, économie organisée, système des plans... Elle réclame auprès de l'ONU une organisation internationale de l'économie collective. Des congrès internationaux bisannuels ont lieu.

Quinze sections nationales existent :

  • Allemagne
  • Argentine
  • Autriche
  • Belgique
  • Brésil
  • Canada
  • Colombie
  • Espagne
  • France
  • Turquie
  • Italie
  • Japon
  • Portugal
  • Suède
  • Venezuela

En outre, l'Institut Chypriote du Travail (INEK-PEO) est membre du CIRIEC-International.

Le CIRIEC a relancé la parution des Annales de l'économie collective, créées en 1908 par Edgard Milhaud sous le titre d'Annales de la Régie directe, qui furent rebaptisées en 1925, puis s'arrêtèrent en 1943. La revue est trimestrielle[3].

Positions en matière de responsabilité sociale et environnementale[modifier | modifier le code]

Concernant le social[modifier | modifier le code]

Concernant l'environnement, la biodiversité et le climat[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'abord sous le nom de Comité international de recherches et d’information sur l’économie collective.
  2. 1947-1997, 50 ans de vie du CIRIEC, par Yvonne Gélard, Liège, 1997.
  3. Présentation des Annales de l'économie collective sur le site internet du CIRIEC, consulté le 8 septembre 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, notice biographique sur Edgard Milhaud disponible en ligne, par Justinien Raymond.

Liens externes[modifier | modifier le code]