Centre hospitalo-universitaire Gabriel Touré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hôpital Gabriel Touré
Image illustrative de l’article Centre hospitalo-universitaire Gabriel Touré
Image illustrative de l’article Centre hospitalo-universitaire Gabriel Touré
Bloc opératoire de l'hôpital Gabriel Touré
Présentation
Pays Drapeau du Mali Mali
Ville Bamako
Adresse Commune III
Site web http://www.sante.gov.ml/chugabrieltoure/
Organisation
Type Centre hospitalier universitaire
Affiliation Université de Bamako
Services
Standards Oui
Service d’urgences Oui
Nombre de lits 418

Le Centre hospitalo-universitaire Gabriel Touré est un hôpital de Bamako (Mali)[1].

Historique[modifier | modifier le code]

L’ancien dispensaire central de Bamako a été créé en 1951 et érigé en hôpital le . Il sera baptisé « Hôpital Gabriel Touré » en hommage au sacrifice d’un jeune étudiant en médecine originaire du Soudan français (actuel Mali) mort lors d’une épidémie de peste, maladie qu’il contracta au cours de son stage en 1934[2].

L’Hôpital Gabriel Touré a évolué en Établissement public à caractère administratif (EPA) en 1992, doté de la personnalité morale et de l’autonomie de gestion.

L’Hôpital Gabriel Touré était l’un des quatre établissements publics (hôpitaux nationaux) à caractère administratif (EPA) institués, par la loi n°92-024 AN-RM du  ; avant de devenir (EPH) par la loi n°03-022 AN-RM du .

Situé en plein centre ville de Bamako aux abords du rails dans la commune III du district de Bamako, entre l’École Nationale des Ingénieurs (ENI) ou École Abdramane Baba Touré, entre l'état major des armées d'un côté vers le quartier Médina Coura.

Organistation[modifier | modifier le code]

L'hôpital Gabriel Touré compte une administration, 7 départements regroupant 26 services médico-techniques depuis la décision n°0386 / DGHGT du de la mise en œuvre du projet d’établissement.

Actualité[modifier | modifier le code]

Lancement de nouveaux projets d’informatisation :

  • Gestion du bureau des entrées avec le logiciel Openclinic ga depuis ;
  • Création du site Web de l’hôpital, accédez au site.

Acquisition de nouveaux matériels pour :

  • L’imagerie médicale (scanner)
  • La stérilisation

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le CHU Gabriel Touré sur le site du Ministère de la Santé [1]
  2. Biographie de Gabriel Touré, Mémorial Modibo Keïta [2]