Centre de chèques postaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CCP.
Le centre de chèques postaux d'Orléans-la-Source

Les centres de chèques postaux (CCP) étaient des centres chargés de la gestion des comptes courants et des chèques postaux au sein des services financiers de la Poste. Anciens centres régionaux des services financiers de la Poste (CRSF) jusqu'à 2006, ils sont devenus les centres financiers actuels de La Banque Postale.

Les comptes bancaires sont ainsi gérés et administrés par le centre financier dont dépend géographiquement le client, en gardant à l'esprit qu'un client peut procéder à l'ensemble de ses opérations dans tous les bureaux de Poste français, le réseau bancaire postal étant national.

Exemple d'un client parisien déménageant à Lyon: son compte restera au centre financier parisien, il ne sera donc pas transféré au centre financier lyonnais.

Les comptes épargne, comme le Livret A ou le Livret Développement Durable Solidaire, sont gérés et administrés par la Caisse Nationale d'Epargne.

Le code Banque lié à La Banque Postale est le 20041, mais le code Guichet ainsi que les 2 derniers chiffres du n° de compte sont individuels à chaque centre.

Le n° de compte est structuré comme suit: 00 000 00 A 0XX (XX= 2 chiffres dépendant du centre teneur du compte)

Listes des centres financiers[modifier | modifier le code]

Parmi les 23 centres financiers actuels, 19 se trouvent en France métropolitaine :

  • Paris Île-de-France (code guichet : 00001 ; le numéro de compte se termine par 20)
  • La Source (Orléans) (code guichet : 01012 ; le numéro de compte se termine par 33) - ce centre a été utilisé à plusieurs périodes, notamment dans les années 1970, pour les usagers résidant en région parisienne, le centre de Paris ayant atteint sa capacité maximale
  • Ajaccio (code guichet : 01000 ; le numéro de compte se termine par 21)
  • Bordeaux (code guichet : 01001 ; le numéro de compte se termine par 22)
  • Châlons-en-Champagne (20041 ; code guichet : 01002 ; le numéro de compte se termine par 23)
  • Clermont-Ferrand (code guichet : 01003 ; le numéro de compte se termine par 24)
  • Dijon (code guichet : 01004 ; le numéro de compte se termine par 25)
  • Grenoble (code guichet : 01017 ; le numéro de compte se termine par 28)
  • Lille (code guichet : 01005 ; le numéro de compte se termine par 26)
  • Limoges (code guichet : 01006 ; le numéro de compte se termine par 27)
  • Lyon (code guichet : 01007 ; le numéro de compte se termine par 38)
  • Marseille (code guichet : 01008 ; le numéro de compte se termine par 29)
  • Montpellier (code guichet : 01009 ; le numéro de compte se termine par 30)
  • Nancy (code guichet : 01010 ; le numéro de compte se termine par 31)
  • Nantes (code guichet : 01011 ; le numéro de compte se termine par 32)
  • Rennes (code guichet : 01013 ; le numéro de compte se termine par 34)
  • Rouen (code guichet : 01014 ; le numéro de compte se termine par 35)
  • Strasbourg (code guichet : 01015 ; le numéro de compte se termine par 36)
  • Toulouse code guichet : 01016 ; le numéro de compte se termine par 37)

4 autres se situent dans les régions d'outre-mer :

Répartition géographique des centres financiers[modifier | modifier le code]

Au , toutes les régions françaises sont dotées d'au moins un centre financier[1]. Certaines d'entre elles en possèdent plusieurs :

Cependant, certains territoires ultra-marins comme Mayotte, les collectivités d'outre-mer, la Nouvelle-Calédonie, et bien entendu les Terres australes et antarctiques françaises, ainsi que Clipperton, ne possèdent aucun centre financier.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ce qui n'était pas le cas avant la réforme territoriale de 2014, puisque certaines régions n'en possèdaient pas comme Poitou-Charentes, la Franche-Comté, la Basse-Normandie, la Picardie.

Lien externe[modifier | modifier le code]