Centre d'interprétation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cité de l'espace à Toulouse.
Cité du Vin à Bordeaux.
Centre d'interprétation d'Alésia à Alise-Sainte-Reine (France).
Centre d'interprétation de la Marne 14-18.

Un centre d'interprétation est un type de musée dont l'objectif est de mettre en valeur et d'interpréter un site et son architecture, les richesses naturelles et culturelles d'un territoire, la mémoire d'un personnage, ou un sujet scientifique ou technique.

Interpréter, c’est chercher à rendre compréhensible, à traduire, à donner un sens.

"Un Centre d’interprétation est un espace muséographique avec ou sans collection à visée de mise en valeur et de diffusion d'un patrimoine singulier impossible à réunir dans un musée classique destiné à accueillir un large public en recourant de préférence aux affects plus qu'à la seule cognition."

S. Chaumier et D. Jacobi, Exposer des idées, Complicités, Paris, 2009.

Concept[modifier | modifier le code]

D'un point de vue historique ce concept dont la théorie a été formulée par Freeman Tilden en 1957 et qui a fait ses premiers pas aux États-Unis dans les années 1950, s'est répandu dans les autres pays anglo-saxons dans les années 1970 puis par la suite dans les pays européens. Les premiers centres d'interprétation étaient associés aux parcs naturels. Par la suite les thèmes abordés se sont diversifiés : monuments historiques, industries, activités artisanales et traditionnelles, sujets ethnographiques, histoires sociales...

Les centres d'interprétation sont très connus chez nos voisins anglo-saxons et canadiens. Ils sont également appelés "Musées de société".

"La valorisation que suggère l’idée même d’interprétation repose sur des aménagements muséographiques singuliers et des médiations particulières. On postule qu’un lieu ou qu’une collection ne font pas tout, et que seules des clés de lecture permettent aux populations de s’en approprier la richesse. C’est donc un changement de conception qui vise à mettre le public et l’effort de médiation en avant et au cœur de la démarche patrimoniale. L’objet, la collection et même parfois le site, perdent leur pré-éminence dès lors qu’il s’agit de restituer la compréhension d’une histoire, de techniques, ou d’un paysage plus que de donner simplement à voir. De même, l’expérience de visite qui vise à faire éprouver des sensations et des émotions devient aussi importante que la cognition." http://calenda.org/193998

Quelques centres d'interprétation[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]