DGA Essais en vol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
DGA Essais en vol
Création 1944
Pays Drapeau de la France France
Branche Interarmées
Type Service administratif
Rôle Essais d'aéronefs militaires et civils, d'armes aéronautiques

Contrôle de la circulation aérienne d'essais et de réception
Fait partie de Direction générale de l'Armement
Composée de Centres de contrôle essais réception (CCER)

École du personnel navigant d'essais et de réception (EPNER)
Ancienne dénomination Centre d'essais en vol
Commandant Ingénieur général Erwan Conan depuis 2015

La DGA Essais en vol, anciennement « CEV » pour « Centre d'essais en vol[N 1] », est une administration, rattachée à la direction générale de l'Armement, qui est principalement chargée de garantir le bon fonctionnement des armes aéronautiques et des aéronefs avant leur utilisation à des fins militaires ou civiles.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette unité militaire a été créée en 1944, au lendemain de la Libération, en tant que Centre d’essais en vol.

Le Centre d’essais en vol a progressivement disposé des installations suivantes :

Missions[modifier | modifier le code]

La DGA Essais en vol est rattachée à la direction technique de la direction générale de l'Armement[1], du ministère français de la Défense.

Elle est chargée de :

  • « réceptionner » et « qualifier » les armes aéronautiques et les aéronefs destinés à l'Armée française ;
  • participer aux travaux de certification des aéronefs civils ;
  • assurer le contrôle aérien des aéronefs en essais ou en réception des clients ou industriels (Airbus, Dassaultetc.) ; ce trafic constitue la circulation essais réception (CER), deuxième composante de la Circulation aérienne militaire (CAM).

Organisation[modifier | modifier le code]

La DGA Essais en vol est désormais installée sur les deux sites de Cazaux et Istres.

Les services de la « circulation essais réception » sont rendus à partir de dix « centres de contrôle essais réception » (CCER) implantés sur divers sites du ministère de la Défense ou du ministère des Transports, dont les cinq centres régionaux de la navigation aérienne[2].

La DGA Essais en vol assure elle-même la formation de ses personnels, dans une structure désignée « EPNER » : École du personnel navigant d'essais et de réception.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Dans l'épisode 2 de la saison 2 de la série télévisée Les Chevaliers du ciel, les protagonistes sont pilotes d'essai au CEV de Istres. Tanguy a pour mission de tester le prototype d'avion à décollage verticale Voltaire.
  • Dans les épisodes 3 à 5 de la saison 3 de la série télévisée Les Chevaliers du ciel, Tanguy est de nouveau pilote d'essai au CEV de Istres où il a pour mission, cette fois-ci, de tester le prototype d'avion à géométrie variable Mirage G.
  • Dans les albums Menace sur Mirage F1 et L'avion qui tuait ses pilotes de la série de bande dessinée Les Aventures de Tanguy et Laverdure, les héros sont pilotes d'essai au Centre d'Essais en Vol (CEV) où ils ont pour mission de tester le Mirage F1 avec quatre autres pilotes d'essai de nationalités étrangères.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cette dénomination en vigueur jusqu'à fin 2009 peut encore se rencontrer.

Références[modifier | modifier le code]

  1. DGA Essais en vol sur le site de l'annuaire de l'administration française, Service-public.fr.
  2. Manuel d'information aéronautique militaire, DIRCAM/DIA.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Centre d'essais en vol, Henri-Pierre Grolleau, éd. Marines Éditions (ISBN 2-915379-56-4)
  • Le Centre d'essais en vol a cinquante ans, ouvrage collectif, coédition : Association amicale des essais en vol, Centre d'essais en vol, Union de publicité et d'édition (ISBN 2-907701-91-6)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]