Centre d'élevage du domaine des Souches (CEDS)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L’admissibilité de cette page est actuellement débattue.

Vous êtes invité à donner votre avis sur cette page de discussion, de manière argumentée en vous aidant notamment des critères d’admissibilité ou en présentant des sources extérieures et sérieuses.

Merci de ne pas retirer cet avertissement tant que la discussion n’est pas close.

Conseils d’utilisation

Après avoir apposé le modèle {{suppression}} sur une page, suivez les étapes expliquées sur Wikipédia:Pages à supprimer :

Centre d'élevage du domaine des Souches (CEDS)
Création 1974
Fondateurs Michel et Monique Carré
Personnages clés Monique Carré (PDG)
Michel Carré (DG délégué)
Sébastien Carré (administrateur)
Julien Carré (administrateur)
Forme juridique SA à conseil d'administration
Siège social Drapeau de France Mézilles (Yonne(France)
Activité Élevage canin
Produits Chiots pour l'expérimentation animale en laboratoire de biologie médicale
Effectif 15 employés
Fonds propres 165 000 €
Chiffre d’affaires 1 315 400 (2011)
Résultat net 30 100 (2011)

Le centre d'élevage du domaine des Souches ou CEDS est un des plus importants élevages canins d'Europe avec une production d'environ 2000 à 4000 chiots par an pour l'expérimentation animale en laboratoire de biologie médicale, situé près d'Auxerre en Bourgogne.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1974, Michel Carré (né le 30 juin 1947, ancien ingénieur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) et président du centre d'enfouissement de déchets de Ronchères) et son épouse Monique Carré (née le 10 avril 1948, titulaire d’une maîtrise de biophysiologie animale) arrêtent la recherche scientifique et se lancent dans l’élevage canin spécifique pour l’expérimentation animale en laboratoire de biologie médicale.

À la suite d'une étude de marché indiquant une importante demande, ils fondent cet important élevage sur un vaste site de 14 hectares où ils vivent en famille, au lieu-dit « Les Souches » près de Mézilles, à 30 km à l'ouest d'Auxerre, au milieu d'un domaine forestier de 800 hectares. Le site est conçu et agréé pour 300 à 500 reproductrices (environ 8 chiots par an par femelle, soit une production de près de 2 400 à 4 000 chiots par an, vendus aux laboratoires à l'âge de 4 mois à 1 an). Il produit principalement des beagles (race la plus propice aux tests d’efficacité et de sécurité des médicaments, aux tests de toxicologie et à la mise au point de certaines techniques chirurgicales), mais aussi des golden croisés, labradors, bergers allemandsetc.

Démarches de fermeture de l’élevage[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du mouvement international contre la vivisection[réf. souhaitée], pour faire arrêter la cruauté envers les animaux et l'expérimentation animale / vivisection en laboratoire de biologie médicale, le Collectif contre l’Expérimentation et l'Exploitation Animales - CCE²A associé à l'ensemble des associations de protection animale dont Pro Anima, Société protectrice des animaux, Fondation Brigitte-Bardot, One Voice, Front de libération des animaux, L214 ... entreprennent depuis de nombreuses années de nombreuses manifestations et démarches administratives pour faire fermer ce centre d'élevage, ainsi que les élevages similaires Harlan de Gannat en Auvergne, Marshall Europe et Green Hill en Italie ...

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]