Centre Léon-Robin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Centre Léon-Robin, ou Centre de recherche sur la pensée antique, est une unité mixte de recherche (UMR 8061) spécialisée dans l'étude de la philosophie ancienne.

Les bâtiments de la Sorbonne côté rue Saint-Jacques

Statut[modifier | modifier le code]

Cette unité de recherche est commune au CNRS et à l'université Paris-Sorbonne (Paris IV). Depuis 2006, un partenariat avec l'ENS de la rue d'Ulm a été mis en place.

Historique[modifier | modifier le code]

Le centre Léon-Robin a été créé en 1947 par Pierre-Maxime Schuhl, qui vient de succéder à Léon Robin, tout juste décédé, à la chaire d'histoire de la philosophie antique de la Sorbonne. L'année suivante, la Faculté des Lettres de l'université de Paris rachète la bibliothèque de ce dernier. D'abord conçu comme une « conférence de recherche » pour permettre la rencontre entre les doctorants et les chercheurs du CNRS, le centre va rapidement devenir un pôle de recherche considéré comme un « véritable vivier de chercheurs, aussi bien français qu'étrangers »[1] . En 1973, Pierre Aubenque prend la direction du centre, où il dirige des séminaires orientés vers l'étude d'Aristote et l'histoire de l'ontologie. En 1991, lui succède Gilbert Romeyer-Dherbey, qui dirigera le centre jusqu'à sa retraite. Une fois encore, le séminaire du centre porte largement sur Aristote (comme en témoignent les volumes sur le De Anima et les deux Éthiques), mais traite tout aussi bien de philosophie hellénistique (notamment les stoïciens). C'est Jonathan Barnes qui prend la tête du centre en 2002 : le séminaire porte dans un premier temps sur le traité De interpretatione, et s'axe dans un deuxième temps sur le thème "Physique et métaphysique chez Aristote". Barnes prend sa retraite à l'issue de l'année académique 2005-2006. La direction du centre est alors assurée par Barbara Cassin, qui dirige le séminaire Définitions philosophiques et définitions rhétoriques de la rhétorique de 2007-2008 à 2008-2009. Depuis janvier 2010, le centre est dirigé par André Laks.

Aristote, le philosophie le plus étudié par le Centre Léon-Robin

Activités[modifier | modifier le code]

Le Centre Léon-Robin organise plusieurs séminaires ouverts au public. Le séminaire principal, le plus souvent sous la responsabilité du directeur du centre, s'étend sur une période d'au moins deux ans ; depuis 2006, les séances ont lieu dans les locaux de l'ENS. Pour l'année 2009-2010, les conférences portent sur le stoïcisme (voir le programme). Il faut mentionner ensuite le séminaire sur La Transmission des thèmes philosophiques et des concepts de l’antiquité au Moyen Âge, organisé par Anca Vasiliu, qui étudie en 2009-2010 "L'âme et ses discours" (voir le programme); les séances ont lieu à la Sorbonne. Enfin, le "séminaire des travaux en cours", mis en place depuis peu, a pour but de favoriser les échanges entre chercheurs sans programme limité à une thématique particulière (voir le programme).

Publications des travaux du Centre Léon-Robin[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ce sont les mots de Nestor-Luis Cordero, dans son avant-propos à Ontologie et Dialogue. Hommage à Pierre Aubenque, Paris, Vrin, "Tradition de la pensée classique", 2000, p. 9.

Lien externe[modifier | modifier le code]