Centre académique pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un Centre académique pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs[1] (CASNAV) est une structure de l'éducation nationale française vouée à l'accueil, l'orientation et la scolarisation des mineurs venant de l'étranger et/ou issus de familles itinérantes.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Centres de formation et d'information pour la scolarisation des enfants de migrants (CEFISEM) sont créés en 1975 afin d'assurer la formation des enseignants chargés d’accueillir les enfants de l'immigration[2], leur mission sera élargie en 1990 pour prendre en charge l'accompagnement du développement des zones d'éducation prioritaires (ZEP), la prévention de la violence, etc.

En 2002, ils sont restructurés et renommés « Centres académiques pour la scolarisation des nouveaux arrivants et des enfants du voyage », leur mission est recentrée sur « l'aide à l'intégration des élèves nouvellement arrivés en France et des enfants du voyage, à et par l'école »[3].

En 2012, avec la circulaire no 2012-143 du 2 octobre 2012, ils sont renommés « Centres académiques pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs », le sigle d'origine restant inchangé.

Le personnel du Casnav[modifier | modifier le code]

Un Casnav est constitué, d'une part, d'un personnel administratif appartenant à l'Inspection académique, et d'autre part des enseignants des classes spécialisées dans l'accueil des élèves étrangers.

Le personnel administratif du Casnav se consacre à l'accueil et à l'enregistrement des mineurs présents sur le territoire français. Officiellement, tout mineur étranger non encore scolarisé est considéré comme nouvel arrivant ou primo-arrivant (toute personne n'ayant pas atteint l'âge de 16 ans présent sur le territoire français a le droit et l'obligation d'être scolarisé).

Ensuite, les enseignants reçoivent les élèves enregistrés à l'Inspection académique. Ces élèves constituent des classes à effectif restreint, où ils apprennent le français langue seconde (FLS). Ces classes n'existent pas dans tous les établissements : par exemple, dans l'Essonne, il en existe vingt-huit. Les enseignants ont le même statut que leurs collègues qui enseignent à des classes normales, ils sont vacataires, ou contractuels, certifiés, ou agrégés ; cependant ils sont en général volontaires et choisis par les Casnav en fonction de leur motivation et de leur expérience. Dans la plupart des académies, une certification complémentaire est nécessaire.

Il existe un Casnav par académie[4]. Les enseignants se connaissent au sein d'un seul et même département. Ils participent notamment à une cellule d'accueil des élèves étrangers.

Les élèves des classes du Casnav[modifier | modifier le code]

Régulièrement, tout au long de l'année, les enseignants évaluent les élèves nouveaux arrivants, dans une cellule d'accueil (quelques salles situées dans un collège du département, par exemple, et où les élèves, convoqués tout au long de la journée, viennent passer des tests après un entretien avec un enseignant). Cette évaluation a pour but de répartir les élèves en fonction de leur niveau, de leur situation géographique et de leur scolarisation antérieure. Puis en fonction des résultats de ces évaluations, l'Inspection académique envoie ces élèves s'inscrire dans tel collège ou tel lycée de l'académie. Il peut d'ailleurs arriver que certains élèves francophones aient un niveau suffisant pour intégrer directement une classe normale, dans leur collège de secteur.

Les élèves n'intégrant pas une classe normale, c’est-à-dire la majorité des élèves arrivant de l'étranger, sont donc scolarisés dans des classes d'accueil portant différents noms en fonction du niveau ; CLIN, CLA, CLIO, CIPPA, ENSA, CLEV (ce dernier type de classe est consacrée aux enfants du voyage).

Concrètement, ce type de classe n'a pas vraiment de raison d'être physiquement isolé par rapport aux autres classes. Au contraire, le but de ces classes étant l'intégration à la société française la plus rapide possible des élèves non-francophones, il est en général préférable d'amener ces derniers à côtoyer les autres collégiens ; leur apprentissage de la langue en est renforcé.

Les classes d'élèves ENSA (Élèves non scolarisés antérieurement) constituent un cas à part dans le Casnav.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]