Centralia (Pennsylvanie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Centralia.
image illustrant une localité de Pennsylvanie
Cet article est une ébauche concernant une localité de Pennsylvanie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Centralia
Image illustrative de l'article Centralia (Pennsylvanie)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de la Pennsylvanie Pennsylvanie
Comté Columbia
Type de localité Borough
Démographie
Population 10 hab. (2010)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 48′ 12″ Nord 76° 20′ 30″ Ouest / 40.803333333333, -76.341666666667
Altitude 450 m
Superficie 60 ha = 0,6 km2
· dont terre 0,6 km2 (100 %)
· dont eau 0 km2 (0 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Fondation 1841
Municipalité depuis 1866
Localisation
Carte du comté de Columbia
Carte du comté de Columbia

Géolocalisation sur la carte : Pennsylvanie

Voir sur la carte administrative de Pennsylvanie
City locator 14.svg
Centralia

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Centralia

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Centralia

Centralia est une ville du comté de Columbia, dans l'État de Pennsylvanie, aux États-Unis, aujourd’hui pratiquement abandonnée à la suite d'un incendie accidentel dans la mine de charbon souterraine s'étendant sous la ville, qui brûle depuis 1962 et ne s'éteint pas.

Sa population est passée de 1 000 habitants en 1981, année où fut donné l'ordre d'évacuer, à 12 en 2005 puis 9 en 2007, faisant de la ville la municipalité la moins peuplée de Pennsylvanie. Tous les biens fonciers de la ville ont fait l'objet d'une procédure d'expropriation lancée en 1992. Un accord a été conclu entre les autorités de l’État et les derniers résidents en octobre 2013 afin de leur permettre de continuer à vivre à Centralia tout en sécurisant ensuite l'expropriation de leurs biens.

Le code postal de la ville, 17927, a été supprimé en 2002.

Bâtiments[modifier | modifier le code]

Depuis le début de la destruction de la ville en 1981, il ne reste à Centralia qu'une église, quatre cimetières, six maisons et un local municipal abritant un camion de pompier.

L’incendie[modifier | modifier le code]

L'incendie du gisement souterrain de charbon de Centralia a débuté en . Son origine exacte demeure incertaine. Il semble que cinq pompiers occupés à nettoyer un dépotoir auraient accidentellement mis le feu à la mine de charbon souterraine[1]. Selon une autre version, un camion benne déversant des cendres fumantes dans le puits d'une mine abandonnée y aurait mis le feu. Aujourd'hui, ce feu s'étend sur 1,6 km2 et avance de 15 m par an. À ce rythme, le sous-sol de Centralia devrait brûler pendant encore près de 250 ans.

Cet incident inspira un jeu vidéo et son adaptation cinématographique sous le nom de Silent Hill[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article[modifier | modifier le code]

  • Lorraine Millot, « Centralia, la vie à petit feu », Libération,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]