Centrale nucléaire du Rajasthan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale nucléaire du Rajasthan
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Etat Rajasthan
District Chittorgarh
Coordonnées 24° 52′ 20″ N 75° 36′ 50″ E / 24.8722, 75.613924° 52′ 20″ Nord 75° 36′ 50″ Est / 24.8722, 75.6139  
Opérateur Nuclear Power Corporation of India Ltd
Année de construction 1963
Date de mise en service 16 décembre 1973
Statut En service
Réacteurs
Type Réacteur à eau lourde pressurisée
Réacteurs actifs 6
Puissance nominale 1 x 100 MW
1 x 200 MW
4 x 220 MW
Production d’électricité
Production annuelle d'électricité 2,5 TWh (2007)
Production totale 53 TWh
Divers

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
Centrale nucléaire du Rajasthan

La Centrale nucléaire du Rajasthan (en anglais Rajasthan Atomic Power Station - RAPS) est située au bord de la rivière Chambal, à environ 65 km de la ville de Kota dans le district de Chittorgarh de l'État du Rajasthan. La localité la plus proche est Tamlao, Rawatbhata qui est située à 11 km. Le propriétaire et exploitant de ce site est la Nuclear Power Corporation of India Ltd.

Le 23 juin 2012, 38 personnes ont été exposées à une fuite lors de travaux de maintenance sur une chaîne de refroidissement, selon un responsable du site. Deux d'entre eux ont reçu des doses de radiations équivalentes à la limite annuelle admise, mais tous ont repris le travail[1].

Le 19 juillet 2012, quatre ouvriers ont été exposés à des radiations alors qu'ils réparaient un joint déficient sur un tuyau[1].

Description[modifier | modifier le code]

Cette centrale a constitué pour l'Inde la première construction d'un réacteur à eau lourde pressurisée (PHWR) du type CANDU. Elle a été engagée initialement avec l'aide des Canadiens. Après les essais nucléaires militaires réalisés par l'Inde en 1974, le Canada s'est retiré de la collaboration, ceci contraignant les Indiens à poursuivre la construction avec leurs seuls moyens.

Néanmoins, et après de nombreux incidents les deux réacteurs déjà commencés ont été achevés et rendus opérationnel :

  • RAPS-1, 100 MWe, qui a atteint le seuil critique le 11 août 1972,
  • RAPS-2, 200 MWe, critique en 1980.

En 1990 démarre, dans le cadre du programme nucléaire indien, un chantier pour deux autres réacteurs à eau lourde pressurisés construits sur le même site :

  • RAPS-3, 220 MWe, critique en 1999,
  • RAPS-4, 220 MWe, critique en 2000.

A partir de 2002 débute un nouveau chantier pour 2 réacteurs supplémentaires à eau lourde pressurisée :

  • RAPS-5, 220 MWe, critique en 2009,
  • RAPS-6, 220 MWe, critique en 2010,

En 2011 commence un nouveau chantier pour 2 réacteurs supplémentaires d'une puissance unitaire de 700 mégawatts électriques : RAPS-7 et RAPS-8[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Inde/nucléaire: des ouvriers exposés à des radiations , AFP Publié le 24/07/2012
  2. (en) « PRIS Power Reactor Information System - India », sur https://www.iaea.org/,‎ (consulté le 13 juin 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]