Centrale nucléaire de Ringhals

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’industrie image illustrant l’énergie
image illustrant le nucléaire image illustrant la Suède
Cet article est une ébauche concernant l’industrie, l’énergie, le nucléaire et la Suède.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Centrale nucléaire de Ringhals
Image illustrative de l'article Centrale nucléaire de Ringhals
La centrale nucléaire de Ringhals
Administration
Pays Drapeau de la Suède Suède
Coordonnées 57° 15′ 36″ Nord 12° 06′ 39″ Est / 57.2599, 12.110882
Opérateur 70 % Vattenfall
30 % E.ON
Année de construction 1969
Date de mise en service 1983
Réacteurs
Réacteurs actifs 3 REP
1 REB
Puissance nominale 3560 MW
Production d’électricité
Divers

Géolocalisation sur la carte : Suède

(Voir situation sur carte : Suède)
Centrale nucléaire de Ringhals

La centrale nucléaire de Ringhals est une centrale suédoise située sur la péninsule de Värö (en suédois : Väröhalvön) environ à 60 km au sud de Göteborg. La centrale appartient, en juin 2012, à 70,4 % à Vattenfall et à 29,6 % à E.ON.

Description[modifier | modifier le code]

Cette centrale nucléaire suédoise livre de l'électricité sur le réseau depuis le . Elle comprend quatre réacteurs, trois réacteurs sont des réacteurs à eau pressurisée (REP), et le dernier est un réacteur à eau bouillante (REB).

Avec une capacité totale de 3 560MWe c'est la plus grande centrale de Suède. La centrale produit 24 TWh d'électricité (soit 20 % des besoins du pays). Avec Forsmark et Oskarshamn, elle permet de répondre à 50 % des besoins d'électricité de la Suède.

Incidents[modifier | modifier le code]

En novembre 2006, une explosion a provoqué l'incendie d'un transformateur de courant près d'un des réacteurs de la centrale. L'installation, reliée à l'une des turbines, a pris feu et le système de sécurité s'est aussitôt déclenché, selon l'autorité de l'énergie nucléaire suédoise (SKI). Le réacteur a été arrêté[1].

En mai 2011, un incendie a été provoqué par un aspirateur oublié dans le bâtiment du réacteur lors d'un test de l'enceinte de confinement sous haute pression. L'incendie a provoqué l'arrêt les 4 réacteurs de la centrale, et causé de sérieux dégâts sur le réacteur no 2, qui est resté arrêté jusqu'à la mi-décembre[2].

Le 20 juin 2012, des explosifs ont été découverts sous un camion dans l'enceinte de la centrale, ont annoncé Vattenfall et la police suédoise. Cette alerte a déclenché un renforcement de la sécurité dans les trois centrales nucléaires de Suède[3].

Arrêt des réacteurs[modifier | modifier le code]

En mai 2015, Vattenfall annonce qu’il compte arrêter deux des quatre réacteurs de la centrale de Ringhals avant 2020[4], au lieu de 2025 comme initialement prévu, en raison d'une baisse de rentabilité due à plusieurs facteurs.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Libération, 15 novembre 20 : Trois mois après un court-circuit à Forsmark, un incendie oblige le site de Ringhals à fermer
  2. (en) Nuclear power plant fire caused by a wet vacuum cleaner - 5/11/2011
  3. Le Point - 21 juin 2012 : Des explosifs découverts dans l'enceinte d'une centrale nucléaire en Suède
  4. « La Suède fait fi de la fission », sur http://www.liberation.fr/,‎ (consulté le 17 mai 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]