Centrale nucléaire de Loviisa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale nucléaire de Loviisa
Image illustrative de l'article Centrale nucléaire de Loviisa
La centrale nucléaire de Loviisa vue d'avion
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Province Finlande méridionale
Région Uusimaa de l'Est
Municipalité Loviisa
Coordonnées 60° 22′ 20″ N 26° 20′ 50″ E / 60.3722, 26.347260° 22′ 20″ Nord 26° 20′ 50″ Est / 60.3722, 26.3472  
Opérateur Fortum
Année de construction 1971
Date de mise en service 1977
Statut En fonction
Réacteurs
Fournisseurs Atomstroyexport (Russie)
Type VVER
Réacteurs actifs 2 x 440 MW
Puissance nominale 880 MW
Production d’électricité
Divers
Source froide Golfe de Finlande

Géolocalisation sur la carte : Finlande

(Voir situation sur carte : Finlande)
Centrale nucléaire de Loviisa

La centrale nucléaire de Loviisa (en finnois : Loviisan ydinvoimalaitos) se situe à Loviisa (en suédois : Lovisa), une ville de la côte sud-est de la Finlande située dans la région d'Uusimaa de l'Est, à 80 km à l'est d'Helsinki.

Composition[modifier | modifier le code]

Elle est équipée de deux réacteurs nucléaires à eau pressurisée de type VVER-440/213:

Tranche[1] Opérateur, Type Puissance nette Début construction Connexion au réseau Production
commerciale
Autorisation de
fonctionnement
Loviisa-1 Atomenergoeksport, VVER-440/213, PWR 488 MW 1 mai 1971 8 février 1977 9 mai 1977 2027[2]
Loviisa-2 Atomenergoeksport, VVER-440/213, PWR 488 MW 1 août 1972 4 novembre 1980 5 janvier 1981 2030[2],[3]

Incidents[modifier | modifier le code]

En février 1993, le réacteur Loviisa-2 a subi un incident de niveau 2 sur l'échelle INES : une rupture de conduite d'alimentation en eau s'est produite pendant la mise en marche d'une pompe. Quelques mètres cubes d'eau non radioactive ont coulé sur le sol de la salle des machines. Le réacteur a alors été mis en arrêt à froid[4].

Cette centrale a ensuite fait l'objet d'une étude visant à instaurer une stratégie de récupération du corium en cas d'accident majeur[5].

Projet d'extension[modifier | modifier le code]

L’électricien finlandais Fortum a présenté le 3 avril 2008 au ministère de l’économie l’étude d’impact sur l’environnement relative à la construction d’une troisième tranche sur le site de Loviisa[6]. Le village de Valko à Loviisa craint qu’une nouvelle centrale nucléaire paralyse la région[7].

Stockage des déchets nucléaires[modifier | modifier le code]

Le centre de stockage de déchets nucléaires de Loviisa se trouve sur l'île de Hästholmen. Dans ce centre sont stockés des déchets radioactifs provenant de l'exploitation de la centrale de Loviisa.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Power Reactor Information System », Agence internationale de l'énergie atomique (consulté le 20 mai 2012)
  2. a et b (fi) « Fortum: Luvat heti – ydinvoima käyttöön myöhemmin », Uusi Suomi,‎ (consulté le 21 mai 2012)
  3. (fi) Paavo Lipponen, « Lipponen: Ydinsähköä pitää riittää myös vientiin », Energia (Tekniikka ja Talous),‎ (consulté le 21 mai 2012)
  4. (en) climatesceptics.org - Feedwater pipe rupture - Thursday, February 25, 1993
  5. O. Kymäläinen, H. Tuomisto, T.G. Theofanous “In-vessel retention of corium at the Loviisa plant » Nuclear Engineering and Design, Volume 169, Issues 1–3, 1 June 1997, Pages 109-130 (résumé)
  6. Finlande: présentation de l’étude environnementale pour Loviisa 3
  7. Ranska.net - 9 mai 2007 Le village de Valko à Loviisa craint qu’une éventuelle centrale nucléaire d’E.ON paralyse la région