Centrale nucléaire de Grafenrheinfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale nucléaire de Grafenrheinfeld
Image illustrative de l'article Centrale nucléaire de Grafenrheinfeld
Centrale de Grafenrheinfeld
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Bavière
District Basse-Franconie
Arrondissement Schweinfurt
Coordonnées 49° 59′ 03″ N 10° 11′ 05″ E / 49.9841, 10.184749° 59′ 03″ Nord 10° 11′ 05″ Est / 49.9841, 10.1847
Opérateur E.ON
Année de construction 1 janvier 1975
Date de mise en service 21 décembre 1981
Date de fermeture 28 juin 2015
Statut À l'arrêt
Réacteurs
Fournisseurs Kraftwerk Union
Type Vor-Konvoi
Puissance nominale 1 275 MW
Production d’électricité
Production annuelle d'électricité 9,85 TWh (2014)
Production totale 311,5 TWh (2014)
Divers
Source froide Main

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Centrale nucléaire de Grafenrheinfeld

La centrale nucléaire de Grafenrheinfeld est installée à 7 km au sud sud de Schweinfurt et à 25 km au nord de Würzburg sur le Main, affluent de la rive droite du Rhin. Elle est définitivement arrêtée depuis le 28 juin 2015. L'exploitant E.ON, numéro un allemand de l’énergie, a estimé que "l’arrêt anticipé était incontournable dans l’intérêt des actionnaires", car son exploitation n'est plus rentable[1].

La construction de la centrale a commencé en 1974 et sa mise en service industrielle a eu lieu en 1981.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un réacteur à eau pressurisée (REP) conçu dans les années 1970, précurseur des Konvoï, avec une puissance électrique de 1345 MW. Les deux tours de refroidissement sont hautes de 143 m.

L’exploitant de la centrale est E.ON dont le siège est à Hanovre. La centrale nucléaire a été classée deux fois "championne du monde des centrales électriques" en 1984 et en 1985.

Un nouveau bâtiment de stockage du combustible usé a été mis en service le 1er mars 2006.

Divers[modifier | modifier le code]

C’est la centrale de Grafenrheinfeld qui a été retenue par Gudrun Pausewang pour son roman antinucléaire "Die Wolke" ("le Nuage") écrit en 1987, un best-seller qui s'est vendu à plus de 1,5 millions d'exemplaires.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article détaillé : Liste des accidents nucléaires.
Article détaillé : Liste des réacteurs nucléaires.

Liens externes[modifier | modifier le code]